19 janvier 2013

CARE Jordanie. Les réfugiés syriens face à l’hiver.

La vague de froid et les intempéries qui frappent la Jordanie n'ont pas épargné les 220 000 réfugiés syriens en Jordanie.

CARE / Thomas Schwarz. 2012

75% des réfugiés sont des femmes et des enfants.

1 000 réfugiés syriens arrivent chaque jour en Jordanie, selon le gouvernement jordanien. Un grand nombre d’entre eux ont dû vendre leurs biens pour fuir la Syrie et sont partis avec seulement leurs vêtements et quelques affaires sous les bras. L’hiver est particulièrement froid et les réfugiés n’y sont pas préparés !

Des tentes inondées, un terrain transformé en un champ de boue... Le camp de Zaatari, au nord de la Jordanie, qui accueille plus de 50 000 réfugiés, est une grande étendue de terre qui est « brûlante en été et terriblement froide en hiver. » Les conditions sont dures dans ce camp surpeuplé mais cela ne représente qu’une partie de la réalité des réfugiés.

Des réfugiés sans ressources face au froid.

La majorité des Syriens vivent dans les grandes villes dont Amman, la capitale. CARE a récemment mené une évaluation de la situation des réfugiés dans les zones urbaines. La plupart des familles s’inquiètent de savoir comment payer leur loyer ou de la nourriture. Elles sont obligées de s’endetter pour couvrir leurs besoins quotidiens. Certaines familles rencontrées par CARE envisagent même de retourner dans leur pays, faute de moyens. Un père témoigne : « Comment arriver à payer mon loyer ? C’est une question qui me préoccupe vraiment. Si nous n’avons pas de toit au dessus de nos têtes, nous devrons rentrer en Syrie. Je refuse de faire vivre mes enfants dans la rue. »

80 % des familles interrogées par CARE ne disposent pas de source de chauffage.

Présente en Jordanie depuis plus de 50 ans, CARE répond depuis plusieurs mois aux besoins des réfugiés syriens et des communautés d’accueil en distribuant des biens (et notamment des couvertures, des vêtements et des chauffages d’appoint) et de la nourriture. CARE apporte également un soutien financier aux familles. Par ailleurs, une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour les femmes victimes de violences. CARE a déjà aidé plus de 20 000 personnes soit 4 000 familles. CARE se concentre sur les familles les plus vulnérables, dirigées par des femmes.
 


> Pour découvrir les témoignages des réfugiés syriens en Jordanie. 

CONTACT MEDIAS 

Laury-Anne Bellessa
        01 53 19 89 92      
bellessa@carefrance.org