25 février 2013

Tchad : découvrez 2 témoignages du programme de soutien financier direct

Le Tchad, un pays très affecté par la crise alimentaire

Au Sahel, plus de 18 millions de personnes se trouvent actuellement en situation d'insécurité alimentaire. Le Tchad est très affecté par cette crise. Le manque de pluie et de surface cultivable affectent particulièrement le canton de Mimi Goz à l'est du pays. En août 2012, CARE a mis en place un programme visant à améliorer la sécurité alimentaire des plus vulnérables.

© CARE

CARE apporte une réponse immédiate à des besoins urgents en soutenant financièrement 1 400 familles grâce à 4 versements de 30 000 FCFA (45€). Au sein de 41 villages du canton de Mimi Goz, des comités d'identification, élus par les villageois, et les équipes de CARE ont identifié les familles les plus vulnérables via une série de critères (nombre d'enfants, niveau de ressource du ménage...).

« Ces familles sont souvent monoparentales ou constituées de personnes âgées. Aucune d'entres elles ne disposent de source de revenu. Soumises à un important stress alimentaire, elles ont besoin d'une aide rapide et directe », explique Emmanuel Lan Chun Yang, responsable du pôle urgences de CARE France.

© CARE

Au total, 1 400 femmes vont recevoir un versement tous les 2 mois. Le revenu moyen dans cette région est de 10 à 15 000 FCFA (environ 20 €). CARE encourage ces femmes et leur famille à répondre à leurs besoins urgents et à investir dans des activités génératrices de revenus afin que cette aide ponctuelle due à la crise alimentaire ait des répercussions sur le long terme. Ces femmes peuvent ainsi acheter de la nourriture, des biens de première nécessité comme du savon, payer les frais médicaux et scolaires ou bien rembourser des dettes mais surtout investir dans un petit commerce ou encore de l'élevage.

« L'avantage de ce programme est de respecter le système économique existant. Cette aide ne désorganise pas les structures économiques déjà faibles et permet d'injecter de l'argent dans l'économie locale », précise Emmanuel Lan Chun Yang.

Au total, 1 400 femmes vont recevoir un versement tous les 2 mois. Le revenu moyen dans cette région est de 10 à 15 000 FCFA (environ 20 €). CARE encourage ces femmes et leur famille à répondre à leurs besoins urgents et à investir dans des activités génératrices de revenus afin que cette aide ponctuelle due à la crise alimentaire ait des répercussions sur le long terme. Ces femmes peuvent ainsi acheter de la nourriture, des biens de première nécessité comme du savon, payer les frais médicaux et scolaires ou bien rembourser des dettes mais surtout investir dans un petit commerce ou encore de l'élevage.

De retour du Tchad, Sarah Melchior, chargée de mission, nous fait découvrir 2 témoignages des bénéficiaires de ce projet.

Découvrez le témoignage de Khalié

« Quand j'ai reçu les 30 000 FCFA du programme CARE, je me suis rendue au marché de Biltine pour acheter de la nourriture pour mes enfants. Je me suis dit qu'avec cette aide, je pouvais essayer de lancer mon petit commerce pour gagner un peu d'argent et nourrir mes enfants. J'ai donc acheté une chèvre. Aujourd'hui, j'attends le 2ème versement pour acheter une 2ème chèvre et commencer ainsi mon élevage ! J'irai ensuite vendre mes chèvres au marché. »

Découvrez le témoignage de Rahija

« J'ai 28 ans et j'élève mes 6 enfants âgés de 1 mois à 13 ans. Je fais partie des bénéficiaires du programme CARE. Le mois dernier, j'ai accouché chez moi et il y a eu des complications. Grâce aux 30 000 FCFA (45€) que j'ai reçus, j'ai pu me rendre à l'hôpital pour me faire soigner. Je vais beaucoup mieux maintenant. D'habitude, quand nous avons des problèmes suite à un accouchement, on reste chez nous à attendre que cela passe mais parfois c'est long, douloureux et dangereux.
Il me restait même encore de l'argent pour acheter de la nourriture et du savon pour mes enfants. Je suis vraiment très contente de ce programme, j'attends les autres versements avec impatience ! »

En direct du terrain:

Contact Média

Laury-Anne Bellessa
01.53.19.89.92
bellessa@carefrance.org