05 mars 2013

La stratégie de CARE dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Il est nécessaire que l'ensemble de la société - les hommes, les institutions et les Etats - s'implique en faveur du respect des droits des femmes et de l'égalité.

Les programmes les plus efficaces associent des stratégies de prévention et de réponse.

A partir de ces principes généraux, le travail de CARE se base sur les six stratégies suivantes :

1. Encourager des changements dans les normes communautaires

Un des principaux défis liés à la violence sexuelle et liée au genre est qu'elle est souvent cachée voire invisible pour ses acteurs car profondément ancrée dans les mœurs sociales et intériorisée par les individus. Lutter contre la violence sexuelle et liée au genre nécessite des changements sociaux et structurels. Nous ne devons pas nous réfugier derrière un relativisme culturel. Aucune société ne peut réclamer un "droit" à la violence contre les femmes. Pas plus qu'un droit à l'esclavage ou au génocide.

Grâce à des séances de sensibilisation, CARE contribue à faire progresser les normes liées au genre au niveau des individus ou de petits groupes. Mais sans une évolution générale au sein de leur communauté, les effets ne peuvent pas être durables. La communauté dans son ensemble prend conscience du caractère immoral et illégitime de la violence sexuelle et liée au genre.

Renégocier les normes culturelles: lutter contre les tabous des violences en RDC.

2. Autonomiser les femmes et les filles

Les discriminations et les inégalités liées au genre contribuent à créer les conditions favorisant la violence à l'égard des femmes. Il existe différentes façons de modifier ce déséquilibre de pouvoirs entre les femmes et les hommes.

Les programmes de CARE cherchent à promouvoir l' « empowerment » des femmes. Ce terme comprend le renforcement de la confiance en soi par le développement des connaissances et des compétences et l'accès accru aux ressources économiques. Ces deux actions permettent l'élargissement des choix sociaux et économiques des femmes.

3. Encourager un système de protection communautaire

Les systèmes de protection existant au sein des communautés évoluent naturellement après leur sensibilisation à la violence sexuelle et liée au genre. Les personnes dont la perception a changé commencent à intervenir de façon informelle auprès de leurs voisins en cas de violence ou de menace de violence. Ce principe de régulation interne est particulièrement important dans des situations de conflit ou d'urgence, lorsque les mécanismes de protection externes ne sont plus efficaces.

4. Impliquer les hommes et les garçons

De nombreux bureaux CARE ont développé des stratégies efficaces pour faire des hommes des alliés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Le défi est d'impliquer les hommes sans renforcer les valeurs et structures patriarcales.

5. Améliorer les services pour les victimes de violences

La prise en charge des violences sexuelles et liées au genre est souvent divisée en trois catégories.
• Le premier élément est la prévention - stopper la violence avant qu'elle ne frappe.
• Les deux autres niveaux d'intervention concernent l'assistance médicale, légale et psychologique aux victimes, juste après le drame et sur le long terme. Dans ces domaines, CARE joue un rôle de coordination ou de plaidoyer.

Nos projets communautaires sont élaborés après avoir effectué une cartographie des services disponibles pour les communautés locales. Il est en effet primordial d'identifier les services de prise en charge des violences sexuelles et liées au genre déjà existants afin de renseigner les communautés au sein desquelles nous agissons. Chaque femme doit savoir où elle peut demander de l'aide en cas de besoin.

L'identification des acteurs déjà présents nous permet également de mettre en lumière et de combler les lacunes et d'aider à l'amélioration de la prestation de ces services.

6. Plaider pour l'évolution des politiques et une application effective des lois.

Les gouvernements dans le monde entier se sont engagés à combattre la violence sexuelle et liée au genre, il est temps à présent qu'ils respectent leurs engagements. Dans la plupart des pays qui ont ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, des lois sexistes régissent toujours le mariage, la propriété et l'héritage.

CARE agit en faveur de l'application effective des principes de lois défendant le droit des femmes.

En savoir plus sur la stratégie de CARE contre les violences faites aux femmes

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92