12 avril 2013

RDC : Josephine, réfugiée d'un camp près de Goma, victime de violences sexuelles.

L'est de la RDC est considéré comme l'une des zones les plus instables du continent africain. Depuis avril 2012, les affrontements entre groupes armés ont des effets dévastateurs sur la sécurité des populations locales. Les déplacements de populations sont incessants et le nombre de déplacés, estimé à 130 000 personnes, continue d'augmenter.

Découvrez le témoignage de Josephine.

L'action de CARE auprès des victimes de violences

CARE soutient les centres de santé et les cliniques grâce à des médicaments, des kits de prophylaxie post expostion (PEP) et des antibiotiques pour limiter la transmission du VIH ou d'autres maladies sexuellement transmissibles. CARE forme également des professionnels sur le traitement clinique des cas de violences sexuelles, le planning familial et le VIH.

CARE vient en aide à des femmes et des filles victimes de violences sexuelles et liées au genre afin de leur apporter un soutien médical et économique pour qu'elles puissent se réintégrer au sein de leur communauté et vaincre la stigmatisation et le rejet.

Pour cela, CARE travaille notamment avec des volontaires communautaires qui sensibilisent les communautés et encouragent les femmes victimes de viols à demander de l'aide. Dans des cas comme celui de Dorcelle, CARE intervient également pour prendre en charge les frais médicaux et les coûts d'hospitalisation.

Disposer d'une source de revenus est une condition indispensable pour les femmes et les filles qui tentent de reconstruire leur vie après avoir subi des violences. CARE fournit une assistance financière et aide les femmes à mettre en place des activités génératrices de revenus ou des associations villageoises d'épargne et de crédit (AVEC). En collaboration avec ses partenaires locaux, CARE propose des formations en apprentissage (couture, soudure, mécanique) à des jeunes filles et des jeunes garçons victimes de violences, orphelins ou vulnérables.

En savoir plus sur les actions de CARE en RDC

En savoir plus sur la stratégie de CARE contre les violences faites aux femmes

CONTACT MEDIAS

CARE : Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92