16 mai 2013

Le cyclone Mahasen a touché ce matin les côtes sud du Bangladesh alors que les régions du nord-est du Myanmar subissent d'importantes pluies et des vents forts. Les équipes de CARE se préparent à venir en aide aux centaines de milliers de personnes qui continuent à être évacuées.

Dans l'attente de l'évaluation des dommages

En prévision de ce cyclone, les autorités du Bangladesh ont évacué plus de 800 000 personnes dans 2 000 abris anticycloniques. De nombreux villageois ont cependant refusé de quitter leur maison par crainte de se faire voler leur bétail.

« Nous sommes soulagés que le premier bilan humain ne fasse mention que d'un décès mais nous attendons d'en savoir plus sur l'importance des dommages causés notamment au niveau des habitations qui restent de faible qualité. A l'heure actuelle, les autorités font mention de plus de 500 maisons détruites. Nous craignons également que les fortes pluies n'entrainent des glissements de terrain et des coulées de boue qui entament les moyens de subsistance de ces populations », explique Anahita Ahmed, coordinatrice de la communication de CARE Bangladesh.


Selon les Nations Unies, plus de huit millions de personnes pourraient être affectées par les intempéries au Bangladesh.

Les autorités birmanes ont elles aussi débuté des opérations d'évacuation.

« Nous sommes particulièrement inquiets pour la sécurité de ces populations déjà très démunies. Des milliers de personnes vivent près des côtes ou dans des zones inondables, souvent dans des habitations très précaires telles que des tentes. Ils risquent de tout perdre », craint Brian Agland, directeur de CARE Myanmar.

« La situation dans l'Etat de Rakhine, à l'ouest du pays, est également alarmante. Depuis 2012, une série d'affrontements entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et musulmans rohingyas ont entrainé le déplacement de 140 000 personnes, aujourd'hui entassées dans des camps dans des conditions déplorables. »

Les équipes de CARE en état d'alerte

2013 / CARE
Les équipes de CARE ont préparé les villageois à l'arrivée du cyclone

CARE se prépare actuellement à apporter une aide d'urgence en coordination avec les ONG et les agences des Nations Unies présentes dans ces deux pays.

« Nous avons mobilisé 247 personnes expérimentées dans la réponse d'urgence », explique Alex Maclean, directeur adjoint de CARE Bangladesh.

« Nous sommes prêts à distribuer des kits d'urgence contenant des bâches plastiques, des conteneurs d'eau, des tablettes purificatrices d'eau, du savon et des ustensiles de cuisine à 20 000 familles. Nous avons également rassemblé des rations de nourriture pour 6 000 familles ».

CARE dispose également de six stations mobiles de traitement d'eau prêtes à être utilisées sur le terrain afin de prévenir les risques d'épidémies, de choléra ou de diarrhée.

Au Myanmar, CARE a préparé 20 000 kits familiaux d'urgence et des vêtements pour venir en aide aux sinistrés. CARE a également acheminé dans l'Etat de Rakhine des pompes à eau et autres équipements afin de pouvoir vider les eaux stagnantes dans les zones inondées et déblayer les débris.

Evolution de la situation au 21 mai 2013

Les équipes de CARE Bangladesh et Myanmar ont constaté avec soulagement les moindres dommages causés par le cyclone Mahasen. 18 décès ont tout de même été recensés par les autorités du Bangladesh, du Myanmar et du Sri Lanka.

CARE Bangladesh et Myanmar collaborent actuellement avec les gouvernements et les autres ONG présentes sur place afin d'aider les personnes qui ont été évacuées. La saison des cyclones débute tout juste et il faut maintenant s'assurer que les habitations fragilisées par le passage de Mahasen sont assez sûres pour faire face à d'éventuelles futures intempéries.

A propos de CARE :

CARE travaille au Bangladesh depuis 1949 et au Myanmar depuis 1995. Les équipes de CARE ont déjà répondu à plusieurs urgences dans ces deux pays. Suite aux dommages causés par le cyclone Sidr au Bangladesh en 2007, CARE est venu en aide à près de 500 000 personnes en distribuant de l'eau, de la nourriture et des abris. Au Myanmar, près de 300 000 personnes ont reçu de l'eau, de la nourriture, des abris et des kits d'urgences suite au passage du cyclone Nargis en 2008.

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92

Nos équipes locales sont disponibles pour tout entretien ou accueillir les journalistes présents dans ces pays. N'hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire.