07 juin 2013

Syrie : Financer la réponse a la crise syrienne avant qu'il ne soit trop tard

Une coalition de 22 ONG internationales opérant dans six pays directement touchés par la crise syrienne demande à la communauté internationale à s'unir pour répondre à l'appel lancé aujourd'hui par l'ONU pour la Syrie et les réfugiés syriens.

2012 / CARE

La priorité reste de trouver une solution politique à la crise syrienne alors que les besoins en termes d'assistance humanitaire ne cessent d'augmenter et que le conflit qui s'amplifie menace la stabilité des pays voisins.

« Cette crise syrienne représente le plus gros challenge humanitaire pour toutes les ONG à travers le monde. Nous tentons d'apporter une aide à des millions de personnes mais la frustration de savoir qu'une grande part de la population n'a pas accès à cette aide est indescriptible.
Beaucoup de personnes sont confrontées à des situations violentes ou une insécurité telle que nous ne pouvons les atteindre, et d'autres sont très difficiles à identifier en raison du nombre important de réfugiés hébergés par les communautés d'accueil des pays voisins. Il est donc difficile d'évaluer l'étendue des besoins », déclare Hugh Fenton, président du Forum régional des ONG pour la Syrie (SIRF).

Le rôle des bailleurs est essentiel pour garantir que toute personne dans le besoin reçoive l'aide dont elle a besoin et ait accès aux services de base.

Il est nécessaire d'engager réellement des fonds, et pas seulement des promesses, pour répondre aux besoins toujours plus importants de la population syrienne, des réfugiés et des communautés d'accueil. Le SIRF appelle également les donateurs à acheminer des fonds via une série de mécanismes incluant les ONG (nationales et internationales), les agences de l'ONU et les gouvernements des pays d'accueil pour garantir que l'aide soit délivrée efficacement.

Le SIRF rappelle aux bailleurs et aux gouvernements des pays d'accueil que l'aide humanitaire doit s'appuyer uniquement sur des principes humanitaires. Le SIRF demande aux bailleurs de s'assurer de l'impartialité des fonds et que ceux-ci soient basés sur une évaluation indépendante des besoins. Les bailleurs gouvernementaux ne doivent privilégier aucun groupe par rapport à un autre à besoins équivalents. Le fait que les réfugiés palestiniens, irakiens ou soudanais fuyant la Syrie ne bénéficient pas de l'aide dont ils ont besoin a été rapporté aux organisations.

Les bailleurs ne doivent laisser aucune barrière bureaucratique entraver la délivrance de l'aide, telle que les délais d'enregistrements officiels. L'urgence des besoins humanitaires doit primer sur la rigidité des règles des bailleurs afin que l'aide bénéficie à ceux qui en ont besoin le plus rapidement possible.

Le SIRF salue la participation des gouvernements du Liban et de la Jordanie à cet appel, compte-tenu de la générosité dont ces gouvernements font preuve à l'égard des réfugiés qu'ils accueillent sur leur territoire et des pressions que cela génère sur leurs services de base.

« Cette région est caractérisé par l'hospitalité et la générosité à l'égard des voisins comme des étrangers. Afin de garantir que cette tragédie régionale n'ait pas des conséquences dramatiques sur les pays qui accueillent les réfugiés à bras ouverts, la communauté humanitaire doit prendre exemple sur la solidarité remarquable dont la Jordanie et le Liban ont fait preuve », conclut Hugh Fenton.

Le SIRF est composé d'ONG internationales qui répondent à la crise syrienne en Syrie et dans les pays voisins. Le SIRF comprend : Action Aid, Action contre la Faim, CARE, Danish Church Aid, Danish Refugee Council, Handicap International, HelpAge International, Intersos, International Medical Corps, International Catholic Migration Commission, International Rescue Committee, Medair, Médecins du Monde, Mennonite Central Committee, Oxfam, Première Urgence - Aide Médicale Internationale, Relief International, Save the Children, War Child, World Vision, Un Ponte Per.

Contacts médias

ACF _ Christina Lionnet, 01 43 35 82 37, clionnet@actioncontrelafaim.org

CARE _ Laury-Anne Bellessa, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org

Handicap International _ Nathalie Blin, 06 60 97 09 38, nblin@handicap-international.fr,

Médecins du Monde _ Emmanuelle Hau & Aurélie Defretin, 01 44 92 14 32 / 14 31, 06 09 17 35 59, emmanuelle.hau@medecinsdumonde.net

Oxfam France _ Magali Rubino 06 30 46 66 04, mrubino@oxfamfrance.org

PU-AMI_ Jean Javogues, 01 55 66 99 66, jjavogues@pu-ami.org