14 juin 2013

Face à l'ampleur de la crise syrienne, CARE a mis en place une stratégie régionale de réponse pour apporter son soutien aux populations réfugiées en Jordanie, au Liban et en Egypte.

8,6 millions de Syriens ont besoin d'une assistance hurmanitaire

Selon les estimations de l'ONU, près de 6,8 millions de Syriens (soit 32% de la population syrienne) ont besoin d'une assistance humanitaire :

  • Chaque jour, des familles entières doivent abandonner leur maison pour fuir les violences. C'est le cas de plus de 4,25 millions de Syriens considérés aujourd'hui comme déplacés internes.
  • Plus de 1,6 million de personnes ont fui vers les pays voisins, et ce nombre ne cesse de croître jour après jour. L'ONU prévoit que 3,45 millions de Syriens auront quitté leur pays d'ici la fin de l'année 2013, soit plus de 16% de la population syrienne.
2013 / CARE

Beaucoup de réfugiés vivent dans des camps surpeuplés (5 en Turquie, 1 en Jordanie et Irak) mais la majorité - 77 % - vivent en ville.

Ce dispersement de la population réfugiée complique considérablement la délivrance d'aide d'urgence. Les réfugiés sont d'autant plus vulnérables qu'ils ont quitté leur pays avec presque rien. Par exemple, en Jordanie, la flambée du prix des loyers, qui ont doublé, voire triplé en un an, l'augmentation des prix du gaz et des biens alimentaires les poussent à s'endetter toujours plus.

L'action de CARE

CARE est témoin du désastre humain causé par ce conflit. Face à l'ampleur de la crise syrienne, CARE a mis en place une stratégie régionale de réponse pour apporter son soutien aux populations réfugiées en Jordanie, au Liban et en Egypte.

CARE aide également les communautés hôtes qui souffrent de cette crise du fait de la pression croissante sur les services de base (services de santé, emplois, logements, etc).

Nos projets s'adaptent aux spécificités de chaque pays mais la coordination régionale permet de rendre notre réponse plus efficace en partageant les expériences et en mettant en place des projets communs.

CARE en Jordanie

La Jordanie est le deuxième pays à accueillir le plus de réfugiés. Fin mai 2013, plus de 490 000 réfugiés syriens étaient présents en Jordanie, selon le HCR.

CARE a déjà aidé 110 000 Syriens et Jordaniens par la distribution de biens non alimentaires (vêtements, ustensiles de cuisine, matelas, couvertures) et la mise en place d'un soutien financier (pour l'achat de nourriture, le paiement des loyers ou l'accès à des soins de santé).

2012 / CARE

L'ouverture d'un centre d'aide à Amman, fin 2012, permet de faciliter la distribution de biens et la dissémination d'informations sur les lieux et les moyens d'obtenir de l'aide notamment médicale. 22 000 familles syriennes ont déjà bénéficié de cette assistance.

CARE apporte également un soutien psychosocial aux réfugiés et contribue au renforcement des liens sociaux entre populations réfugiées et locales. CARE a notamment mis en place des formations professionnelles à destination des jeunes Syriens et Jordaniens les plus vulnérables.

CARE est un des partenaires du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et travaille à l'ouverture d'un second camp de réfugiés à El Azarq. Ce camp devrait accueillir 50 000 personnes à partir de juillet 2013.

En savoir plus

Pour découvrir les résultats d'une enquête menée par CARE, en avril 2013, sur les conditions de vie des réfugiés syriens dans les villes jordaniennes : le taux moyen d'endettement s'élève à 500 euros, soit près de trois mois de loyer. 50% des garçons âgés de 13 à 17 ans sont déjà obligés de travailler afin d'aider financièrement leur famille.

CARE au Liban

2013 / CARE

Le Liban est le premier pays d'accueil pour les Syriens qui fuient les violences. À la fin du mois de mai 2013, près de 500 000 personnes étaient enregistrées auprès du HCR. Si l'on compte, les réfugiés non enregistrés et les travailleurs présents avant la crise au Liban, 1 million de Syriens pourraient actuellement vivre dans le pays.

CARE est en train de procéder à des évaluations afin d'identifier les besoins les plus urgents des populations syriennes et libanaises. Nous prévoyons d'aider 100 000 personnes par une aide d'urgence (soutien financier, accès à l'eau), ainsi que par des programmes de formation professionnelle pour les réfugiés et les populations hôtes.

CARE en Egypte

Fin mai 2013, plus de 50 000 Syriens ont trouvé refuge dans ce pays.

CARE compte apporter son soutien à environ 20 000 réfugiés syriens sur les 24 prochains mois.
La réponse de CARE se focalisera sur les besoins immédiats des réfugiés (distribution de biens non alimentaires, soutien financier, etc.) et la délivrance d'un soutien psychosocial.

Il faut soutenir les populations affectées avant qu'il ne soit trop tard

CARE appelle les Etats à financer avec générosité le nouvel appel lancé par l'ONU, le 7 juin 2013.

L'ONU demande 3,9 milliards d'euros afin d'aider les populations syriennes.

Les Etats ne peuvent pas détourner les yeux alors que l'ampleur de la tragédie humanitaire ne fait qu'empirer. Les Syriens ne doivent pas faire les frais d'un échec de la communauté internationale.

Pour contribuer à cet effort de solidarité et soutenir l'action humanitaire de CARE, merci de vos dons

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92
bellessa@carefrance.org