17 juin 2013

Kenya : réfugié depuis 18 ans, Sam est volontaire dans le camp de Dadaab

Uringi Sam Abott est réfugié depuis près de 20 ans. Aujourd'hui, en collaboration avec CARE, il est un des leaders dans le camp de réfugiés Ifo à Dadaab, au Kenya, offrant son aide pour distribuer de la nourriture à ses compatriotes réfugiés.

18 ans en tant que réfugié

2013 CARE Kenya / Mary Muia

Uringi Sam Abott, 54 ans, se souvient encore parfaitement du 4 avril 1985. C'estle jour où il a été forcé de fuir son Ouganda natal pour devenir un réfugié. Il y a 18 ans de cela.

À l'époque, Sam était un jeune diplômé en microbiologie vivant à Kampala, la capitale du pays.Quand il a fui son pays natal, son premier arrêt a été le Sud-Soudan où il a vécu pendant sept ans avant de rejoindre un camp en Éthiopie.C'est là qu'il a rencontré son épouse, une autre réfugiée fuyant le Sud-Soudan.

Mais la vie commune du couple, à peine commencée, a été rapidement interrompue lorsque la guerre civile a éclaté en Éthiopie et qu'ils ont fui vers le Kenya. En 2003, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a ensuite conduit le couple et leurs enfants dans les camps de réfugiés de Dadaab à l'est du Kenya.

S'impliquer dans la distribution alimentaire

Sam s'est joint à l'équipe de distribution alimentaire de CARE dès son arrivée à Dadaab en 2003.Dans les camps, CARE emploie des réfugiés comme travailleurs rémunérés. Ils vivent là et ont la possibilité de gagner de l'argent, d'acquérir de nouvelles compétences et d'aider leur famille et leur communauté.

2013 CARE Kenya / Mary Muia

Pour Sam, l'occasion était particulièrement intéressante car au Kenya, les réfugiés ne sont pas légalement autorisés à travailler. Des années de service en tant que travailleur rémunéré, combiné à un travail acharné, lui ont valu un poste supérieur dans le camp de réfugiés Ifo 1 où il participe à la distribution de nourriture à plus de 99 500 réfugiés.

Sa principale responsabilité est de superviser 317 autres réfugiés rémunérés. Ce travail peut parfois s'avérer difficile. Il doit s'assurer que les rations sont distribuées équitablement, maintenir l'ordre pendant que ses compatriotes réfugiés font la queue pour la nourriture, aider les personnes plus vulnérables comme les femmes enceintes, les mères, ceux qui ont des complications physiques, les personnes âgées et les enfants qui sont parfois envoyés pour prendre de la nourriture.

Favoriser le respect et l'engagement

À la fin de l'année 2011, les camps ont été confrontés à de sérieux problèmes de sécurité. Dans ce contexte, avec pour seul soutien du personnel kenyan qui se trouvait à distance faute de pouvoir se rendre jusqu'aux camps, Sam a réussi,seul, à gérer la distribution alimentaire.

« Le salaire que je gagne me permet d'acheter des produits de base pour ma famille qui ne sont pas prévus pour les réfugiés, comme le sucre, le lait, les légumes et parfois des médicaments. Je suis également en mesure de donner un peu d'argent de poche à mes deux enfants ainés. Cela fait de moi un père fier. L'accent mis par CARE sur le respect, l'intégrité et l'engagement m'a appris à respecter mes collègues et les réfugiés. Je chéris ces valeurs dans mon travail en tant que leader au sein de la communauté, parce que je sais combien elles sont importantes pour offrir une aide significative à ceux qui luttent pour prendre un nouveau départ. »

CARE au Kenya

CARE est présente au Kenya depuis 1968.
Nous venons en aide aux réfugiés et menons des opérations d'urgence, d'accès aux services de santé, de développement des moyens de subsistance, d'approvisionnement en eau et d'assainissement, de scolarisation et de prévention du VIH/SIDA.

CARE est l'un des principaux organismes relevant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et du Programme alimentaire mondial (PAM) dans trois camps de réfugiés de Dadaab, le long de la frontière entre le Kenya et la Somalie.

CARE mène également des activités importantes dans le renforcement de l'organisation de la société civile.

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92
bellessa@carefrance.org

Distribution de nourriture dans le camp de réfugiés de Dadaab, Kenya.

Juin 2013