18 juillet 2013

Liban. Déclaration de Philippe Lévêque, directeur général de CARE France.

Philippe Lévêque, directeur général de CARE France revient du Liban, premier pays d'accueil pour les Syriens qui fuient les violences*.

« Malgré les augmentations régulières des budgets alloués par la communauté internationale, ceux-ci sont incroyablement inférieurs aux besoins. Les conditions de vie des réfugiés syriens au Liban sont souvent plus que précaires.

A chaque visite, j'ai rencontré des réfugiés qui se préparent à retourner en Syrie parce qu'ils ne peuvent pas assumer les coûts du quotidien ou faire face à des urgences médicales telles qu'un accouchement ou une maladie... Bien sûr ils hésitent car ils ont peur de se faire tuer... Ils sont face à des choix impossibles.»

*À la mi-juin 2013, plus de 545 000 personnes étaient enregistrées auprès du HCR. Si l'on compte les réfugiés non enregistrés et les travailleurs présents avant la crise au Liban, 1 million de Syriens pourraient actuellement vivre dans le pays.

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92
bellessa@carefrance.org