19 juillet 2013

CARE France célèbre les 10 ans de sa fusion avec SERA : visite de Philippe Lévêque, Directeur Général de CARE France, en Roumanie

Philipe Lévêque, directeur général de CARE France, s'est récemment rendu en Roumanie pour évaluer les avancées des programmes mis en place par CARE et SERA dans ce pays. Lors de ce voyage, il a rencontré le Secrétaire d'Etat roumain Codrin SCUTARU.

CARE France et SERA Romania œuvrent pour l'amélioration du système roumain de protection de l'enfance

Depuis 10 ans, CARE France et SERA Romania (créée en 1996), collaborent pour protéger les droits des enfants et développer les services sociaux en Roumanie.

En liaison avec les autorités roumaines, SERA Romania a ainsi fermé plus de 60 institutions pour les enfants abandonnés et permis l'ouverture de plus de 20 centres thérapeutiques pour les enfants handicapés.

SERA a également développé des services de prévention de la grossesse non désirée et de planning familial dans plus de 23 départements et a aidé au développement institutionnel de toutes les directions départementales d'Assistance Sociale et de Protection de l'Enfant en Roumanie.

Un travail en collaboration avec le gouvernement roumain

Dr Bogdan SIMION, Fondation SERA Romania, Philippe LEVEQUE, CARE France, Codrin SCUTARU, Secrétaire d'Etat, Ministère du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agées Héléna TUDOR, directrice de la protection de l'enfance, Ministère du Travail

Le 15 juillet dernier, Codrin Scutaru, le Secrétaire d'Etat au Ministère du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agées, a remercié CARE pour son engagement dans la durée. Il a exprimé la satisfaction de son Ministère pour la collaboration avec la Fondation SERA Romania pour le développement de la protection de l'enfance.
Codrin Scutaru a salué « le chemin parcouru par la Roumanie et compte sur le soutien des partenaires européens pour continuer à aller de l'avant ».
Le Secrétaire d'Etat a également indiqué ses priorités pour le système de protection de l'enfance en Roumanie : développer les ressources humaines dans ce secteur, améliorer le management des directions d'assistance sociale et de protection de l'enfant, continuer la fermeture des centres de type ancien, diversifier et adapter les services sociaux pour l'enfant et la famille. 

L'évaluation du système de protection de l'enfant actuellement commanditée par le Ministère du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agées, et réalisée par SERA permettra de définir les orientations de futures collaborations.1

« Pour CARE France et SERA Romania, collaborer avec le Ministère du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agées est très important, puisque c'est au Ministère que revient la mission de développer le système de protection de l'enfance, et aussi celui de soutenir les familles », a apprécié le directeur de CARE France, Philippe Lévêque, en remerciant le Secrétaire d'Etat pour son appui.

Visites sur le terrain

Mardi 16 et mercredi 17 juillet, Philippe Lévêque a visité plusieurs programmes menés par SERA et les collectivités locales : centre de réadaptation pour enfants handicapés, centre de placement et maisons familiales en construction à Tulcea, maisons familiales à Slobozia, centres de placements à Brasov.

« En construisant ce centre thérapeutique, SERA Romania et le département de Tulcea ont fourni un travail remarquable. Le personnel du centre nous a fait part des progrès sur le plan physique et mental des enfants qui ont bénéficié des soins. J'ai pu également le constater lors de ma visite », observe-t-il.

Bogdan Simion, de la Fondation SERA Romania et Andrei, 12 ans, atteint d'un cancer du sacrum, au centre de placement de Cristian à Tulcea

Philippe Lévêque a également rencontré deux mères de familles d'origine rom bénéficiant du programme de planning familial itinérant mis en place par SERA Romania, dans le département de Slobozia.

« Les deux familles que nous avons rencontrées sont pauvres et vivent dans des conditions très précaires. Les hommes ne travaillent pas ou vivent de petits travaux ponctuels. SERA et les assistantes sociales qui suivent les mères de famille et leur fournissent des moyens de contraception adaptés effectuent un travail essentiel pour ces femmes qui n'ont pas eu accès à l'éducation. »

1/ SERA Romania a été désignée pour réaliser un audit complet du système de protection de l'enfance. Il s'agit probablement de la plus importante intervention de réforme des services à l'enfance depuis les réformes de 1997.