24 novembre 2013

Philippines : les survivants du typhon Haiyan racontent la tragédie

13,8 millions de personnes sont affectées par les dégâts causés par le typhon Haiyan. Les équipes de CARE, présentes aux Philippines depuis 1949, étaient sur le terrain avant le passage du typhon afin d'aider l'évacuation des populations et après le typhon pour fournir une aide d'urgence. Voici les témoignages de quelques survivants de ce drame que nos équipes ont rencontrés près de la ville d'Ormoc.

Irene Senillo, 14 ans

La montagne près de mon village était tellement jolie avant. Aujourd'hui tout a été dévasté.

Ma maison aussi a été détruite. Cela m'a fait pleurer mais j'essaye de rester forte et positive pour ma famille. Cela ne va rien changer de pleurer maintenant mais quand je pense à ma maison, je suis tellement triste. Heureusement, j'ai pu retrouver certains de mes livres de classe. Seuls mes livres d'anglais étaient irrécupérables.

Josie Barro, mère de deux enfants âgés de deux et trois ans

2013 / CARE

Notre maison était bien construite et solide mais tout s'est effondré lors du passage du typhon.
J'ai couru en portant mes deux enfants pour échapper à la tempête. Nous avons rejoint 13 familles cachées dans une caverne.

Ma fille était tellement froide et pâle. J'ai cru qu'elle était morte. J'étais soulagée de la voir respirer mais j'avais encore peur des serpents qui risquaient de se trouver dans cette grotte.

Après une nuit d'angoisse et de froid, je n'avais nulle part où aller alors j'ai dû construire un abri de fortune pour mes enfants.

Babie Atevalo

Pendant le typhon, je me suis cachée sous mon évier. Les débris se sont amoncelés et les voisins ont dû m'aider à sortir des décombres. Ma maison a été en grande partie détruite.

L'action de CARE

CARE et ses partenaires locaux ont distribué de la nourriture à plus de 17 800 personnes dans les environs d'Ormoc. D'autres distributions de nourriture et de kit « abris » sont prévues dans la semaine.