22 janvier 2014

Crise syrienne : Un échec des négociations pour la paix à Genève mettrait des millions de vies en danger

Le SIRF, coalition composée de 33 organisations humanitaires, appelle à une résolution pacifique du conflit syrien

A l'ouverture de la conférence de paix « Genève 2 », le Forum régional des ONG pour la Syrie (SIRF), une coalition d'importantes organisations d'aide humanitaire répondant à la crise syrienne, appelle les parties à redoubler d'efforts afin de parvenir à un accord. « La Syrie va bientôt entrer dans sa quatrième année de conflit, et la situation difficile de millions de Syriens doit servir de catalyseur à l'instauration de la paix dans le pays. Chaque jour qui passe sans solution de résolution au conflit fait sombrer davantage les populations les plus vulnérables dans la faim et la pauvreté. Nous devons nous assurer que les discussions lors de cette conférence se traduiront par des actions mettant un terme à la souffrance de millions de Syriens qui dure depuis trop longtemps, » explique Rob Drouen, président du conseil du SIRF. Alors que l'instauration de la paix en Syrie est l'objectif premier, le SIRF appelle les parties au conflit à cesser les violences à l'encontre des populations civiles et à permettre aux communautés prises dans les combats d'accéder à l'assistance humanitaire dont elles ont cruellement besoin, quel que soit le résultat des négociations.

« La guerre en Syrie a des répercussions effroyables et irréversibles sur la santé, l'éducation et les moyens de subsistance de générations entières, non seulement dans le pays, mais aussi dans toute la région. Par ailleurs, ce conflit à des conséquences dans les pays voisins et ses effets à l'échelle régionale ne sont pas tolérables »,

ajoute Rob Drouen.

En Syrie, un tiers de la population - soit environ six millions de personnes dont presque la moitié sont des enfants - a été déplacé. Les écoles et les hôpitaux ont été endommagés ou détruits, et le système de santé s'est effondré dans une bonne partie du pays. Des maladies d'ordinaire bégnines deviennent dangereuses et les épidémies de polio, de fièvre typhoïde et de rougeole menacent les populations.

« Il est de plus en plus difficile d'atteindre les populations dans le besoin. La communauté internationale doit faire tout son possible pour mettre fin au conflit armé et permettre aux populations vulnérables d'accéder à l'aide humanitaire », soutient Dina Morad, membre du conseil du SIRF.

En plus de la crise humanitaire qui sévit à l'intérieur des frontières syriennes, plus de 2,3 millions de réfugiés se sont enregistrés auprès des Nations Unies, mais selon les estimations non-officielles, le nombre de réfugiés dans les pays voisins pourrait déjà atteindre les 4,5 millions.

Selon les dernières estimations des Nations Unies, le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire à l'intérieur de la Syrie et dans les pays voisins dépasse les 10 millions. Ces dernières semaines, les réfugiés de Syrie ont été durement affectés par les tempêtes hivernales et les températures glaciales dans la région, ajoutant encore un peu plus de misère à leur lutte pour survivre.

« De plus en plus de familles n'ont pas accès aux soins de santé, elles ont perdu toutes leurs sources de revenus et n'ont donc plus les moyens d'acheter de la nourriture, des vêtements ou d'habiter dans un logement décent. Une mère m'a dit qu'elle se levait la nuit pour veiller sur ses enfants, car elle craignait qu'ils meurent de froid », raconte Dina Morad.

« Chaque jour qui passe accroît le nombre de morts et de plus en plus de communautés sont déchirées alors que les espoirs de réconciliation et de rétablissement s'affaiblissent. Les millions de personnes affectées par la crise humanitaire la plus grave de ces dernières décennies continueront à payer le prix fort si les négociations pour la paix échouent », souligne Thierry Benlahsen, membre du conseil du SIRF.

Les membres du Forum régional des ONG pour la Syrie répondent à la crise humanitaire en Syrie et dans les pays voisins. Ces membres sont les suivants : ACTED, Action Aid, Action Against Hunger, CAFOD, CARE, Danish Church Aid, Danish Refugee Council, Handicap International, HelpAge International, Intersos, International Medical Corps, International Catholic Migration Commission, International Rescue Committee, IRD, Islamic Relief, LIFE for Relief and Development, Lutheran World Federation, Medair, Medecins du Monde, Mennonite Central Committee, Mercy Corps, NRC, Oxfam, Première Urgence - Aide Médicale Internationale, Relief International, Save the Children, Secours Islamique France, SNAP, Solidarités International, Terre des Hommes, Un Ponte Per, War Child, World Vision.

Contacts médias