31 janvier 2014

Réaction de CARE International suite à la clôture de la conférence Genève 2

Alors que la conférence Genève 2 vient de s'achever, CARE reste très préoccupée par la situation difficile de plus de dix millions de Syriens qui ont besoin d'une aide humanitaire, en Syrie mais aussi dans la région.

CARE constate que les deux parties se sont réunies et ont entamé des discussions, mais exprime sa déception face au peu de progrès réalisé pour garantir l'accès à l'aide humanitaire aux populations dans le besoin.

CARE se félicite que d'autres discussions soient prévues dans une dizaine de jours et invite tous les acteurs concernés à permettre l'amélioration de la situation humanitaire et à poursuivre les discussions afin de parvenir à résoudre pacifiquement la crise syrienne.

« La situation difficile de millions de Syriens doit servir de catalyseur pour trouver une solution à ce conflit. Sans accord de paix, le nombre de personnes vulnérables qui sombrent dans la faim et la pauvreté augmente de jour en jour. Nous devons nous assurer que chacun cherche à mettre un terme à la souffrance de millions de Syriens qui n'ont vécu que trop longtemps dans la misère, » déclare Gareth Richards, directeur de la réponse d'urgence régionale à la crise syrienne pour CARE.

En Syrie, plus de six millions de personnes ont été déplacées, il est de ce fait de plus en plus difficile d'atteindre les populations dans le besoin. La communauté internationale doit par conséquent faire tout son possible pour mettre un terme au conflit armé et garantir l'accès à l'aide humanitaire.

En outre, plus de 2,4 millions de réfugiés se sont officiellement enregistrés auprès des Nations Unies, mais selon des estimations non officielles, ils pourraient être près de 4,5 millions.

Selon les dernières estimations des Nations Unies, le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire, en Syrie mais aussi dans la région, dépasse les dix millions.

« Chaque jour qui passe accroît le nombre de morts. Les millions de personnes affectées par cette crise humanitaire, la plus grave de ces dernières décennies, continueront de payer le prix fort tant que des progrès ne seront pas réalisés », explique Gareth Richards.

À propos de CARE

Fondé en 1945, le réseau CARE lutte contre la pauvreté et intervient en cas de crises. CARE est présent en Syrie, Jordanie, Egypte, Turquie et au Liban. Si nos projets s'adaptent aux spécificités locales, une coordination régionale renforce l'efficacité de notre réponse.

Dans ces différents pays, CARE informe les réfugiés sur leurs droits, distribue des biens non alimentaires (vêtements, ustensiles de cuisine, matelas) et apporte un soutien psychosocial et financier (pour l'achat de nourriture, le paiement des loyers ou l'accès à des soins de santé).

En savoir plus : www.carefrance.org

Contact médias

Pour tout commentaire, contactez Laury-Anne Bellessa, bellessa@carefrance.org - 01 53 19 89 92.