07 février 2014

Philippines : restaurer les moyens de subsistance des populations affectées par le typhon Haiyan.

Trois mois après le passage du typhon Haiyan, CARE s'inquiète des conditions de vie difficiles des survivants qui n'ont pas retrouvé les moyens de satisfaire leurs besoins de base.

16,1 millions de personnes affectées par le typhon Haiyan

l'association humanitaire CARE vient en aide aux populations affectées par le typhon Haiyan aux Philippines
2013 / CARE

5,9 millions de travailleurs n'ont aujourd'hui plus aucune source de revenus. 2,6 millions de ces personnes sont aujourd'hui considérées dans une situation de grande vulnérabilité.

« Les régions touchées par Haiyan comptaient déjà parmi les plus pauvres du pays. Le passage du typhon a encore compliqué la situation », explique Lex Kassenberg, directeur de CARE Philippines. « Ces personnes ont tout perdu en quelques heures : leurs sources de revenus et leur maison. »

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, Haiyan a causé 723 millions US$ de dommages dans le domaine de l'agriculture dont 629 millions US$ aux cultures (un tiers des cultures de riz ont été détruites), élevage, et matériels de pêche. 33 millions de cocotiers ont été endommagés, privant ainsi un million d'agriculteurs de leur source de revenus.

La réponse d'urgence de CARE

CARE a reçu 20 millions de US$ grâce à la générosité de donateurs privés et institutionnels pour mettre en place une réponse d'urgence et de réhabilitation.

l'association humanitaire CARE vient en aide aux populations affectées par le typhon Haiyan aux Philippines
2013 / CARE

Grâce à cet argent, CARE a déjà soutenu près de 230 000 personnes dans les régions de Leyte, Samar and Panay par la distribution de nourriture (185 000 personnes) ou d'une assistance financière (3 700 personnes).
Dès la réouverture des marchés locaux, CARE s'est approvisionné en produits locaux afin de soutenir la reprise de l'économie locale et de fournir aux familles des produits qu'elles ont l'habitude de consommer.

Nos équipes ont également distribué des kits abris (36 000 personnes) parfois accompagnés d'une aide financière de 50€ par famille (3 800 personnes).

La reconstruction prendra 3 à 9 ans

L'enjeu sur le long terme est d'aider ces communautés à restaurer leurs moyens de subsistance afin qu'elles puissent subvenir à leurs besoins alimentaires et reconstruire leur maison. Pour cela, CARE fournit une assistance financière et des formations aux familles vulnérables pour leur permettre de retrouver une source de revenus (culture de légumes, de riz, pêche, etc.). Mais cela prendra du temps. Il faudra 3 à 5 ans pour que les plantations reprennent et 6 à 9 ans pour que la culture de coco redémarre.

Il en est de même pour la reconstruction des maisons. 1,14 million habitations ont été détruites ou endommagées par le typhon. Prenant en compte le fait que les Philippines sont l'un des trois pays de la planète les plus exposés aux impacts du réchauffement climatique, CARE forme les populations et les charpentiers locaux à reconstruire des maisons plus solides qui pourront résister aux tempêtes tropicales. Car il faut aider les communautés à se préparer à de prochaines catastrophes.

A propos de CARE

Le réseau humanitaire CARE existe depuis 69 ans. CARE travaille aux Philippines depuis 1949 aidant les communautés à se préparer aux catastrophes naturelles et intervenant en urgence lors de crises.

Contact medias

Laury-Anne Bellessa, bellessa@carefrance.org - 01 53 19 89 92