25 mars 2014

Roumanie : Quelle stratégie pour l'inclusion sociale des personnes handicapées ?

Le 17 mars 2014, se déroulait un débat public sur la stratégie nationale pour l'inclusion sociale des personnes en situation de handicap en Roumanie pour la période 2014-2020. Cette stratégie influera sur la perspective des futurs programmes mis en place par CARE et SERA en Roumanie. Bogdan Simion, directeur de SERA ROMANIA, a participé à cette réunion.

Le retard de la Roumanie dans l'inclusion sociale des personnes handicapées

« C'est une très bonne chose qu'une stratégie soit développée concernant les personnes en situation de handicap. Même si des mesures étaient déjà en place auparavant, cette nouvelle stratégie montre l'intérêt croissant du gouvernement pour ces problématiques », a déclaré Bogdan Simion, directeur de SERA ROMANIA.

Cette stratégie concerne plus de 700 000 personnes en possession d'un certificat de handicap. Mais il est fort probable que le nombre de personnes handicapées soit en réalité bien plus important.

« La stratégie proposée est intéressante, et se base notamment sur des mesures européennes déjà existantes dans ce domaine. Mais la Roumanie est en retard dans ce domaine. La région de l'Europe de l'Est a encore du mal à accepter le handicap et les problèmes d'intégration. Je pense en particulier à la Roumanie et la Bulgarie », poursuit Bogdan Simion.

L'accessibilité devrait également être la priorité principale de la nouvelle stratégie

Bogdan Simion a ainsi relevé les points faibles du document débattu publiquement, mentionnant notamment le fait que les personnes en situation de handicap n'ont pas été consultées pour l'élaboration de ce projet. L'accessibilité devrait également être la priorité principale de la nouvelle stratégie.

« Selon les statistiques actuelles, plus de 95% des 700 000 personnes reconnues en situation de handicap vivent dans un environnement familial, et donc en dehors des institutions de l'Etat. Toutefois, ces personnes sont très peu impliquées dans la société. Cela signifie que l'accessibilité est un problème majeur. Ces personnes doivent avoir la possibilité de sortir de leur lieu d'habitation et d'évoluer au sein de la société », a ajouté le directeur exécutif de SERA ROMANIA.