31 mars 2014

Les résultats des élections municipales sont sans appel : les mairies resteront principalement masculines. C'est pourquoi l'ONG CARE France appelle aujourd'hui les Françaises et Français à interpeller leurs nouveaux élus pour les inciter à respecter 10 engagements en faveur de plus d'égalité.

Les femmes ont peu d'opportunité de participer aux décisions qui affectent leur vie et celles de leurs communautés.

Les résultats des élections municipales sont sans appel : les mairies resteront principalement masculines. Dans les villes de plus de 100 000 habitants, seuls 14,6 % des maires sont des femmes. Marianne est donc l'une des rares femmes à pouvoir entrer dans les mairies françaises.

Le cas français est loin d'être une exception. Ainsi, en 2014, seuls 9 chefs d'État, 15 chefs de gouvernement et 21,8 % des parlementaires sont des femmes.

« L'égalité en droits et une évolution législative sont des bases nécessaires pour une plus grande représentation des femmes dans les instances de pouvoir. Mais, cela ne suffit pas. En France, peu d'évolutions ont été constatées depuis le vote de la loi sur la parité. L'exemple français montre que le chemin est long pour que les pratiques et les mentalités évoluent », déclare Philippe Lévêque, directeur de CARE France.

Pour remédier à cela, il est essentiel de renforcer la "capacité d'agir" des femmes (par un accès égalitaire à l'éducation, le renforcement économique) et de lutter contre les comportements et stéréotypes sexistes discriminatoires.

Cela passe par une prise de conscience collective et une mobilisation citoyenne !

 C'est pourquoi l'ONG CARE France appelle aujourd'hui les Françaises et Français à interpeller leurs nouveaux élus pour les inciter à respecter 10 engagements en faveur de plus d'égalité.

Engagement #2 : Le genre n'est pas un gros mot > il faut comprendre les stéréotypes de genre pour mieux les dépasser.

Engagement #3 : Les femmes sont les premières victimes de la pauvreté > il faut lutter contre les causes profondes des inégalités et de la précarité.

Engagement #7 : Les hommes sont des alliés dans la lutte contre les inégalités > il faut encourager les débats mixtes.

Engagement #9 : Les femmes ont des besoins spécifiques dans les crises humanitaires > il faut prendre en compte ce critère dans nos actions de coopération et d'aide humanitaires.

Cette campagne est soutenue par 19 femmes françaises influentes, dont : Irène FRAIN - écrivaine, Françoise HERITIER - anthropologue spécialiste de la question du genre ou Elisabeth GUIGOU - présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Contact médias

Laury-Anne Bellessa, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org