08 avril 2014

Changement climatique : l'Europe sera-t-elle au rendez-vous en 2015 ?

Aurélie Ceinos, chargée de mission changement climatique chez CARE France, et Fanny Petitbon, chargée de plaidoyer, ont contribué à la rédaction d'un dossier analysant la politique énergie-climat européenne.

Voici un résumé de leur article publié dans "Les nouvelles du Sud" de Coordination SUD :

Malgré l'urgence, la mise en place d'un accord mondial sur le changement climatique à la suite du protocole de Kyoto ne cesse d'être reportée. Aujourd'hui tous les espoirs se portent sur la France qui accueillera en 2015 la Conférence des Parties (COP21) au cours de laquelle un accord climatique contraignant devrait être conclu. Les élections parlementaires européennes et le vote de la politique européenne sur l'énergie et le climat d'ici 2030 (ou « paquet énergie-climat ») offrent à l'Union Européenne et notamment à la France l'opportunité d'impulser cette dynamique. Saura-t-elle la saisir ?

Le climat change : 2014-2015, deux années pour inverser la tendance

Face au scepticisme de certains, les impacts du changement climatique sont déjà bel et bien visibles et les chiffres sont sans appel.

L'inscription du changement climatique à l'agenda des prochains rendez-vous internationaux clés représente une opportunité sans précédent de changer de paradigme. Le sommet de Ban-Ki Moon, qui rassemblera en septembre les chefs d'Etats du monde entier, sera une première étape avant la Conférence des Parties à Lima en décembre 2014 et à Paris en décembre 2015. Il s'inscrit en parallèle des processus de réflexion et de consultation sur l'agenda du développement de l'après-2015 et de « Rio+20 ».

L'Europe, acteur-clé de ces processus dès 2014

L'Europe peut se positionner sur deux axes majeurs afin de lutter contre le changement climatique :

  • une ambition relevée en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre et
  • un appui financier massif pour faire face aux impacts du changement climatique dans les pays en développement, notamment pour soutenir l'adaptation.

Les élections parlementaires européennes et le vote du paquet énergie-climat européen représentent une occasion d'obtenir des engagements à la hauteur des enjeux.

Tout retard aujourd'hui rendra la transition écologique plus coûteuse demain.

L'Europe doit être exemplaire. Avec leur bulletin de vote, les citoyens joueront un rôle déterminant lors des prochaines élections européennes pour que des mesures ambitieuses soient prises dès maintenant.

La Commission Climat et Développement de Coordination SUD, dont CARE France est membre, encourage l'émergence d'une volonté politique forte autour de trois objectifs contraignants d'ici 2030 :

  • 55% de réductions des émissions de gaz à effet de serre
  • 45% d'énergies renouvelables
  • 40% d'amélioration en termes d'efficacité énergétique
Contact médias

Laury-Anne Bellessa, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org