18 avril 2014

La crise humanitaire au Soudan du Sud s'aggrave selon un nouveau rapport de 22 ONG.

La situation alimentaire et la sécurité de près de 7 millions de personnes sont menacées au Soudan du Sud. 22 ONG demandent à la communauté internationale d'augmenter rapidement l'aide alimentaire et médicale de base et de s'engager en faveur d'une résolution pacifique du conflit.

Le rapport, publié par CARE et 21 autres organisations humanitaires, décrit comment le conflit, qui affecte actuellement le Soudan du Sud, est à l'origine d'une crise alimentaire de plus en plus importante.

Plus d'1 million de personnes ont été forcées de quitter leurs maisons. Des agriculteurs ont été forcés d'abandonner leurs terres et sont aujourd'hui dans l'incapacité de planter et de récolter. Les marchés et les services de santé du pays ont également été détruits.

« 3,7 millions de personnes ont déjà besoin d'une aide alimentaire d'urgence, mais ils pourraient être beaucoup plus nombreux dans quelques semaines », alerte Aimee Ansari, directrice de CARE au Soudan du Sud.

« La communauté internationale doit investir davantage dans la santé, la nutrition, l'eau et l'assainissement. La saison des pluies va isoler des milliers de personnes et les couper de toute aide », ajoute Aimee Ansari.

Avant le début des violences, la situation alimentaire du Soudan du Sud était la meilleure que le pays ait connue depuis ces 5 dernières années. Le conflit actuel menace les progrès réalisés dans le pays. Les centres d'aide alimentaire dans les Etats de Jonglei et du Haut Nil ont vu le nombre d'enfants souffrant de malnutrition doubler entre janvier 2013 et janvier 2014.

Contact médias

Nos équipes au Soudan du Sud sont disponibles pour tout commentaire. Contactez Laury-Anne Bellessa, bellessa@carefrance.org, 01 53 19 89 92