30 avril 2014

Jordanie : CARE vient en aide aux réfugiés syriens du nouveau camp d'Azraq

Le nouveau camp d'Azraq vient d'ouvrir ses portes aux réfugiés syriens. CARE participe à l'accueil des réfugiés et la gestion de centres communautaires.

La création d'espaces de rencontre

Le camp d'Azraq pourra à terme accueillir 130 000 réfugiés. Cela doit permettre de relâcher la pression sur celui de Za'atari dont les résidents ont d'ailleurs été consultés au sujet de ce nouveau camp.

L'association humanitaire CARE soutient les réfugiés syriens en Jordanie
2014 / CARE
« Des leçons importantes ont été tirées du camp Za'atari, notamment sur l'importance d'une juste représentation des appartenances communautaires. CARE travaillera ainsi avec les réfugiés pour identifier les leaders, femmes et hommes, des communautés et créer des comités afin que chacun puisse s'exprimer et participer à l'organisation du camp. Il est essentiel que toutes les voix soient entendues », explique Salam Kanaan, directrice de CARE Jordanie.

CARE gérera également des espaces communautaires qui pourront être utilisés pour des moments de rencontres et des réunions d'informations.

« L'impact social et psychologique de cette crise sur les familles syriennes est de plus en plus inquiétant », précise Salam Kanaan, directrice de CARE Jordanie.

A travers ses activités, CARE insistera aussi sur les questions de protection liées au genre.

« 36% des familles enregistrées dans les centres urbains gérés par CARE dans les villes jordaniennes sont dirigées par une femme. Ces femmes sont particulièrement vulnérables face à l'insécurité et l'isolement. Elles privilégient la santé de leurs enfants à la leur et sont souvent les dernières à demander des soins et un soutien psychologique.

L'association humanitaire CARE soutient les réfugiés syriens en Jordanie
2014 / CARE

Les femmes qui vivront à Azraq auront la possibilité de s'adresser aux centres gérés par CARE pour recevoir un soutien psychologique. Ces espaces seront aussi l'occasion de rencontrer d'autres réfugiés et d'accéder à internet réduisant ainsi leur isolement », explique Salam Kanaan, directrice de CARE Jordanie.

80% des réfugiés syriens en Jordanie vivent en dehors des camps

L'ouverture d'un nouveau camp de réfugiés ne suffira cependant pas pour aider l'ensemble des réfugiés syriens en Jordanie. 80% des 584 600 réfugiés syriens officiellement enregistrés par l'ONU dans le pays vivent en effet dans les villes. Le coût de la vie y rend leur quotidien très précaire. Une étude réalisée par CARE Jordanie en avril 2014 a révélé que 89% des réfugiés syriens étaient aujourd'hui endettés. Alors que leur exil se prolonge, ils font face à des difficultés croissantes. 60% des familles syriennes interrogées par CARE ont déclaré que leur situation s'était dégradée par rapport à l'année dernière.

CONTACT MEDIAS

Laury-Anne Bellessa
01 53 19 89 92
bellessa@carefrance.org