20 mai 2014

Serbie et Bosnie Herzégovine : CARE va aider les victimes des inondations

De fortes précipitations ont provoqué ces derniers jours de graves inondations et glissements de terrain en Bosnie Herzégovine et en Serbie. Ces inondations, qui seraient les plus graves depuis 120 ans, ont occasionné d'importants dégâts.

Des zones inaccessibles pour les secours

De fortes précipitations ont provoqué ces derniers jours de graves inondations et glissements de terrain en Bosnie Herzégovine et en Serbie. Dans une région déjà considérée comme l'une des plus pauvres d'Europe et qui se remet peu à peu de nombreuses années de guerre civile, de nombreuses communautés ont tout perdu à cause de ces inondations : leurs maisons, leur bétail et leurs cultures. Selon les dernières informations, la catastrophe a fait au moins 35 morts, mais il est possible que le nombre de victimes augmente.

l'association humanitaire CARE France vient en aide aux victimes des inondations
2014 / CARE

Les inondations ont bloqué les routes, l'électricité a été coupée et les habitations ont été complètement submergées ou emportées par les flots. Plusieurs ponts ont été détruits rendant certaines régions inaccessibles pour les secours.

Plus de 2 000 glissements de terrain ont été enregistrés en Bosnie, emportant une grande partie des panneaux placés autour des champs de mines datant des guerres de Yougoslavie dans les années 1990. Cela expose la population à un risque important.

« Tout a été détruit en un instant »

« J'étais à Bijelna lorsque les inondations se sont produites. Les rivières sont sorties de leur lit et les rues sont maintenant sous l'eau. J'ai vu la peur dans le regard des habitants. Je leur ai demandé s'ils avaient été blessés, ils m'ont répondu que non, mais qu'ils avaient tout perdu et qu'ils ne savaient pas ce qu'ils allaient devenir, car personne ne les aiderait », raconte Sevko Bajic de CARE.

« À Skender Vakuf, j'ai assisté à un énorme glissement de terrain. La route, les maisons... Tout a été détruit en un instant. À Travnik, j'ai vu des habitations submergées. J'ai pu rentrer chez moi, mais mon cœur était empli de tristesse. Même si j'ai vécu la guerre, c'est la première fois que je vois les gens perdre espoir si rapidement. »

Naida Kudusic, elle aussi membre du personnel de CARE, partait de Srebrenica pour se rendre à Sarajevo quand elle a été témoin des inondations :

« Près de Potoari, les gens étaient pris de panique. Ils rassemblaient tout ce qu'ils pouvaient porter et remplissaient des sacs de sable pour les mettre autour de leurs habitations et tenter de sauver quelque chose. La route s'est transformée en petite rivière. Chaque fois que je rencontrais quelqu'un, je pouvais lire l'horreur et l'angoisse sur son visage. »

L'action de CARE

CARE collabore avec des organisations partenaires afin d'apporter une aide d'urgence aux communautés où nous sommes présents. Une première distribution de pompes à eau, de pelles et de bottes va être organisée pour aider les communautés.

CARE dans les Balkans

CARE travaille dans les Balkans depuis 1993. Après avoir apporté une aide humanitaire aux réfugiés et aux victimes de la guerre, CARE contribue à instaurer une paix durable (efforts de réconciliation, respect des femmes, intégration des minorités) et soutient le développement de la région (soutien des activités économiques, création d'opportunités pour les jeunes).

Contact médias

Laury-Anne Bellessa, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org