28 juillet 2014

Les enfants sont parmi les premières victimes du conflit à Gaza, constatent l'ONG CARE et son partenaire local, Palestinian Medical Relief Society. Plus de 160 000 enfants ont besoin d'un soutien psychosocial spécialisé afin de se remettre des traumatismes causés par la mort de membres de leur famille, la perte de leur maison ou leurs blessures.

L'ONG humanitaire CARE vient en aide aux populations civiles à Gaza
Heba, 9 mois, lors d'une consultation organisée par CARE et son partenaire dans l'une des écoles gérées par l'ONU © 2014 Alison Baskerville/CARE

270 personnes soignées par CARE et son partenaire

Ce week-end, les équipes de Palestinian Medical Relief Society (PMRS), soutenues par CARE, ont fourni des soins médicaux d'urgence à plus de 270 personnes, dont une partie se sont réfugiées dans des écoles gérées par l'ONU.

« Nous avons traité une majorité de femmes et d'enfants. Beaucoup d'enfants ont arrêté de manger et de dormir, ce qui affecte gravement leur santé. Les maladies de la peau, les infections et les problèmes gastro-intestinaux sont en augmentation », remarque le Dr Hassan Zebadin qui travaille pour notre partenaire PMRS.

Les équipes CARE ne sont pas épargnées comme en témoigne Mostafa Kahlout, chargé de programmes, qui vit à Gaza avec sa femme et ses cinq enfants :

« Mes enfants souffrent énormément. Ils ont entre 7 et 21 ans et sont encore traumatisés par les précédentes opérations militaires. Ils ont vécu trois ans de guerre en l'espace de six ans. Avant même que les bombes ne tombent, mes filles tremblaient et appelaient leur mère. Mes fils se bouchent les oreilles avec leurs mains pour étouffer les bruits. Vous ne pouvez pas savoir à quel point le bruit est épouvantable. »

L'ONU fait état d'un millier de morts et de plus de 6 000 blessés, dont une très grande majorité de civils.

Les bombardements entravent l'aide humanitaire

Les populations ont besoin de soins médicaux et de soutien psychosocial de toute urgence. Or, les bombardements entravent l'action des humanitaires et empêchent la livraison de matériel médical d'urgence.

L'ONG humanitaire CARE vient en aide aux populations civiles à Gaza
CARE et son partenaire apportent des soins médicaux d'urgence aux populations civiles de Gaza. © 2014 Alison Baskerville/CARE
« Les stocks de matériel et de médicaments sont en train de s'épuiser très rapidement alors que le nombre de blessés civils ne cessent d'augmenter. Les besoins sont aussi très importants chez les jeunes mères et les femmes enceintes ; aujourd'hui certaines se rendent à l'hôpital sous les bombardements », alerte Rene Celaya, directeur de CARE Gaza.

Il est impératif que les affrontements cessent afin de protéger les populations civiles et leur permettre d'accéder à des soins de santé d'urgence.

CARE appelle la communauté internationale à travailler avec toutes les parties pour trouver une solution durable au conflit.

A propos de CARE :

L'ONG internationale CARE et son partenaire local, Palestine Medical Relief Society (PMRS), se préparent à démarrer deux équipes médicales mobiles. Ces équipes constituées de personnel médical et d'un travailleur psychosocial qui aidera les familles traumatisées, auront les capacités de prendre en charge près de 200 patients par jour.

CARE travaille en Israël, en Cisjordanie et à Gaza depuis 1948 (avec une interruption entre 1984 et 1994).

Contact medias :

Nos équipes à Gaza et Jérusalem sont disponibles pour témoigner de l'aggravation de la situation humanitaire.
Contactez Laury-Anne Bellessa, bellessa@carefrance.org,+ 33 (0) 1 53 19 89 92