13 août 2014

Balkans : Le chemin de la reconstruction est long, trois mois après les inondations qui ont touché la région

Suite aux importantes inondations qui ont touché la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et la Croatie, les communautés sont toujours dépendantes des distributions de nourritures et de produits de base.
La région subit actuellement de fortes précipitations qui laissent craindre de nouvelles inondations.

L'ONG humanitaire CARE aide la reconstruction des Balkans, suite aux inondations
© Ninja Taprogge / CARE

3 millions de personnes affectées

Trois mois après les fortes pluies qui ont causé des inondations dévastatrices dans les Balkans, CARE prévoit une difficile et longue reconstruction. En Bosnie-Herzégovine, ce sont presque 90 000 personnes qui ont été déplacées et environ 75 000 maisons qui ont été endommagées.

« Beaucoup de personnes, à peine remises des années de guerre, doivent maintenant reconstruire leurs vies », explique Sumka Bucan, directeur régional de CARE aux Balkans.

« Les agriculteurs doivent faire face à la contamination du sol. Les inondations ont apporté des débris et de l'eau polluée. Tout cela aura de sérieux effets sur la récolte à venir cet automne. »

CARE continue des distributions de nourriture

L'ONG humanitaire CARE aide la reconstruction des Balkans, suite aux inondations
© Ninja Taprogge / CARE

Dès les premiers jours suivant les inondations, CARE a distribué des pompes à eau, du matériel de nettoyage et de désinfection, mais également de la nourriture infantile aux communautés affectées en Bosnie-Herzégovine et en Serbie.

Les équipes d'urgence continuent à distribuer de la nourriture. En effet, les populations ont perdu leur bétail et leur récolte, ils n'ont plus assez à manger. En Bosnie-Herzégovine, CARE a ainsi organisé des distributions de farine, de sucre, de boites de thon et d'autres produits alimentaires à Šekovici et à Bratunac, villes particulièrement touchées par la catastrophe.

« C'est l'un des pires désastres que j'ai jamais vu. Les maisons sont complètement détruites, les terres sont dévastées. Trois mois après les inondations, des centaines de familles n'ont toujours pas suffisamment à manger », affirme Sumka Bucan.

En Serbie, CARE intensifie les distributions à Obrenovac, ville proche de Belgrade.

« CARE va distribuer de la nourriture, des semences et du bétail à plus de 120 familles de la région. Les besoins restent énormes, nous espérons pouvoir faire davantage dans les mois à venir », nous dit Marina Starcevic-Cviko de CARE Serbie.

Beaucoup reste à faire, d'autant plus que de fortes pluies touchent actuellement la région

Au cours des derniers jours, les pluies récurrentes en Bosnie-Herzégovine soulèvent l'inquiétude.

« Les gens craignent que les précipitations actuelles provoquent de nouvelles crues », explique Sumka Bucan.

La phase de reconstruction va prendre du temps.

« Les inondations ont touché des communautés qui souffraient déjà de pauvreté chronique. A présent, ils doivent reconstruire toute leur vie. Les besoins restent importants. Nous devons aider les agriculteurs à assainir leurs sols et à semer de nouveau », ajoute-t-il.

La réponse de CARE

CARE n'a réuni que 61% du 1,1 million d'euros nécessaire à sa réponse d'urgence et à des programmes de reconstruction en Bosnie-Herzégovine et en Serbie.

A ce jour, l'ONG a apporté de l'aide à près de 3000 personnes affectées par la catastrophe.

L'ONG CARE travaille dans les Balkans depuis 1993.