28 août 2014

Jordanie : une pièce de théâtre écrite par des adolescents réfugiés syriens

De jeunes réfugiés syriens, palestiniens et irakiens ont raconté leurs souffrances à travers une pièce de théâtre. La création de cette pièce fait partie des programmes d'aide psychosociale de CARE Jordanie.

CARE mène des programmes d'aide psychosociale pour les réfugiés syriens

« Il y a eu de nombreux bombardements dans notre région. Beaucoup de filles ont été enlevées. Notre maison a été bombardée et mes parents craignaient pour notre vie. Nous avons fui la Syrie il y a deux ans pour nous rendre en Jordanie », confie Aya, 17 ans.

Aya fait partie des 22 jeunes Syriens, Irakiens et Palestiniens qui ont récemment joué une pièce de théâtre intitulée « Wa Yabqa Al Amal » (« l'espoir demeure »). Ils ont non seulement interprété les différents rôles mais aussi écrit cette pièce et construit les décors.

La pièce raconte à quel point leur pays respectif leur manque. Elle insiste aussi sur le fait qu'il est important de pouvoir aller à l'école.

Du traumatisme à la créativité

« Lorsque que nous avons fui en Jordanie, je refusais de parler à qui que ce soit, pas même à ma famille. Je n'ai pas prononcé un mot durant quatre mois », explique Aya.

« Il n'y a rien de plus horrible que la guerre. Je n'avais plus confiance en personne. Mais l'été dernier, j'ai participé à des activités organisées par CARE durant les vacances ou les weekends. J'ai acquis des compétences en informatique, et puis j'ai participé à l'écriture de cette pièce de théâtre. »

« Aya était passive, distraite et introvertie », se rappelle Mohammed al A'adam, membre du personnel de CARE. Aya est désormais une jeune fille très sociable et créative. Beaucoup de ses idées ont été utilisées pour écrire le scénario de la pièce de théâtre.

« Ma famille dit que j'ai beaucoup changé depuis que je participe aux activités de CARE », ajoute Aya. « Aujourd'hui je ris, je raconte des blagues, je profite de chaque moment. Toutes ces choses que j'avais oubliées. »

Dans le futur, Aya souhaite mettre en pratique ce qu'elle a appris :

« Quand je rentrerai en Syrie, je veux devenir actrice ou présentatrice radio. » 

L'action de CARE

Le réseau CARE est présent en Syrie, en Jordanie, Egypte et Turquie. Un bureau a été également ouvert au Liban en avril sous la responsabilité de CARE France. Si nos projets s'adaptent aux spécificités locales, une coordination régionale renforce l'efficacité de notre réponse. CARE informe les réfugiés sur leurs droits, distribue des biens non alimentaires (vêtements, ustensiles de cuisine, matelas), améliore l'accès à l'eau et à l'assainissement, apporte un soutien financier (pour l'achat de nourriture, le paiement des loyers ou l'accès à des soins de santé), apporte un soutien psychosocial.