06 octobre 2014

Faire évoluer les normes sociales pour faire avancer l'égalité des genres

CARE International participe à la Semaine Européenne d'Action pour les Filles afin de promouvoir l'égalité des genres.

Les normes sociales empêchant les femmes et les filles de réaliser leur plein potentiel constituent le principal obstacle à l'égalité des genres, selon CARE International, organisation non gouvernementale qui travaille pour l'autonomisation et l'empowerment des femmes et des filles.

"Faire évoluer les normes sociales est un travail de longue haleine nécessitant une implication de toutes les strates de la société", affirme Robert Glasser, Secrétaire Général de CARE International. " CARE travaille avec les femmes et les hommes, y compris avec les leaders communautaires et religieux, et les gouvernements pour que les femmes fassent entendre leurs voix et obtiennent un vrai statut au sein de la société".

Intervenant sur le panel de l'événement de lancement de la Semaine Européenne d'Action pour les Filles, Robert Glasser s'exprimera sur la question de l'évolution des normes sociales et les manières d'impulser un changement transformationnel visant à l'égalité des genres.

Organisée par Plan International, sous le patronage du Parlement européen et en partenariat avec les Nations Unies et des organisations de la société civile dont CARE, la Semaine Européenne d'Action pour les Filles se déroulera à Bruxelles du 6 au 11 octobre. Elle s'achèvera samedi qui marquera la Journée Internationale des Filles. L'évolution des normes sociales sera au cœur des activités de sensibilisation et de plaidoyer prévues cette semaine comme le souligne l'intitulé global de cette semaine : Le Pouvoir des Filles : de l'ombre à la lumière. Robert Glasser interviendra en ouverture de l'événement De la pauvreté à la prospérité : changer durablement le quotidien des filles, aux côtés de hauts fonctionnaires de la Commission européenne et de représentants du groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

"Nous tenons à ce que ce changement transformationnel ait lieu, même s'il est long et difficile, car il est essentiel pour lutter contre les discriminations, garantir le respect des droits humains des femmes et des filles et éradiquer la pauvreté", ajoute Robert Glasser.

A travers ses programmes sur le terrain et ses actions de plaidoyer, CARE promeut l'empowerment des femmes et des filles. CARE met l'accent sur le renforcement des capacités des femmes et des filles et travaille également avec les hommes et les garçons pour faire évoluer les relations de pouvoir et lutter contre les inégalités de genre, notamment les violences basées sur le genre.

A l'échelle internationale, CARE et ses partenaires plaident pour une participation accrue des femmes et des filles aux décisions qui affectent leurs vies. La Semaine Européenne d'Action pour les Filles envoie un signal fort dans ce sens.

contacts

Contact information

Celine Mias, Représentante auprès de l'Union Européenne, CARE International, Bruxelles, mias@careinternational.org, + 32 489 692 290

Fanny Petitbon, Chargée de mission plaidoyer, CARE France, Paris, petitbon@carefrance.org +33 1 53 19 89 83