24 novembre 2014

Lutte contre les violences faites aux femmes : soutenir un dialogue au sein des couples

L'ONG CARE s'attaque à l'idée fortement répandue selon laquelle les violences à l'égard des femmes et des filles sont acceptables. Partant du constat que le changement passe avant tout par une réflexion individuelle, CARE met en place des ateliers et des espaces de formation sur les normes sociales et culturelles afin d'interroger les rôles attribués aux femmes et aux hommes.

CARE organise des sessions de dialogue dédiées aux couples qui leur permettent d'aborder la question des relations de pouvoir inégales entre hommes et femmes. En Inde, ce type d'actions a permis de réduire de 80% le pourcentage de femmes qui pensaient que leur mari avait le droit de les battre.

Ces séances permettent également d'instaurer une meilleure communication entre époux et une meilleure compréhension des aspects qui favorisent les violences à l'égard des femmes, telles que l'alcoolisme ou le jeu.

Les programmes de CARE en Afrique orientale et occidentale mettent en avant des« couples modèles » - ceux qui vivent dans des conditions d'égalité. Leurs récits de changement servent d'exemple pour les hommes de la communauté.

Témoignage de Marie Claire, 34 ans, Rwanda : « À la fin de la formation, mon mari avait cessé de m'exploiter et d'abuser de moi sexuellement. »

« J'ai été violée et abusée par mon mari. Un voisin a suggéré à mon mari que nous assistions à une formation de CARE pour les couples qui ont des relations violentes. À la fin de la formation, mon mari avait cessé de m'exploiter et d'abuser de moi sexuellement. Je me sens complètement changée, j'ai plus d'estime pour moi et j'ai plus de considération pour mon mari et ma famille. Maintenant nous faisons de notre mieux pour devenir des modèles dans la communauté. J'aimerais être plus jeune pour profiter de cette nouvelle vie sans violence. Je souhaite que cette opportunité soit donnée à beaucoup de couples. »

Dites NON aux violences faites aux femmes !

CARE France lance une campagne mettant en contraste le respect et la liberté de choix qui devraient être garantis à chacune et la réalité des violences que subissent bien trop de petites filles et de femmes à travers le monde : violences physiques ou sexuelles, crimes d'honneur, mariages forcés, mutilations génitales, exploitation sexuelle, etc.

Alors que l'OMS vient de déclarer que les efforts déployés contre les violences sont encore largement insuffisants, CARE se mobilise au long des 16 jours d'activisme du 25 novembre au 10 décembre. Chacun est invité à partager largement la série de six infographies produites par CARE France, assorties du hashtag #ViolencesFaitesAuxFemmes, afin de sensibiliser le plus grand nombre, à l'aide de jeux de mots et de chiffres clés.