03 décembre 2014

"Nous ne pouvons pas abandonner les réfugiés syriens alors que l'hiver arrive"

CARE soutient les réfugiés syriens de Kobané qui sont arrivés en Turquie. Nos équipes ont distribué de la nourriture, des couvertures et des articles d'hygiène à près de 10 000 réfugiés. Alain Lapierre, coordinateur des opérations régionales sur la crise syrienne pour CARE, témoigne de la situation critique des réfugiés syriens alors que l'hiver arrive.

L'ONG humanitaire CARE soutient les réfugiés syriens
2014 / CARE

Plus de 188 000 personnes ont fui les violences qui se déroulent à Kobané

Au cours des dernières semaines, je me suis rendu en Turquie près de la frontière syrienne. Jamais je n'oublierai la fumée s'élevant de Kobané ni le bruit des bombardements.

Un matin, j'ai rencontré une vieille dame et son mari qui venaient juste d'arriver. Ils n'avaient pas d'abri, nulle part où aller et ils avaient tout perdu. Nous leur avons fourni des kits d'hygiène et un colis alimentaire. Alors que je leur remettais ce colis, la vieille dame a attrapé mon bras et m'a confié que son fils avait disparu la veille de leur fuite.

Au début de la crise, nous avons mené une évaluation des besoins des réfugiés dans la ville de Suruc. Un homme que j'interrogeais exprimait sa frustration de n'avoir pas encore reçu le moindre soutien. Quelques jours plus tard, nous avons organisé une distribution. Ce monsieur m'a surpris en me saisissant le bras, il m'a serré la main et regardé droit dans les yeux en me disant : « Merci, merci CARE pour votre aide », avant de disparaître dans la foule.

Malheureusement, la situation reste extrêmement difficile à Kobané. Pour le moment, il est trop dangereux pour les réfugiés de rentrer chez eux.

Les réfugiés ont besoin d'aide

J'ai eu la chance de travailler avec une équipe très motivée, dont certains membres étaient eux-mêmes des réfugiés. Je me rappellerai toujours des conversations que nous avons eues et des paroles chaleureuses que nous échangions le matin de bonne heure ou très tard le soir. C'est dans ce genre de situations difficiles que les messages d'encouragement sont les plus importants : « Alain, nous devons poursuivre notre action et faire tout ce qui est possible. Ce que nous faisons est crucial et nous devons aider au maximum les personnes affectées ».

Nos discussions et le temps que j'ai passé avec l'équipe ont changé ma vision de cette crise. J'espère de tout cœur que CARE recevra davantage de soutien financier pour que nous puissions renforcer notre intervention et venir en aide aux réfugiés syriens et aux personnes qui se trouvent toujours en Syrie dans des zones difficiles d'accès pour l'aide humanitaire.

L'hiver rigoureux approche et la situation de ces personnes va encore s'aggraver. Nous ne pouvons pas les abandonner.

CARE soutient les réfugiés syriens :

L'ONG internationale CARE a déjà fourni une aide d'urgence à plus de 290 000 personnes : populations en Syrie, réfugiés syriens ou communautés hôtes en Jordanie, au Liban et en Égypte. 

  • En Jordanie, CARE fournit un soutien financier d'urgence pour aider les réfugiés à couvrir leurs dépenses de base (loyer, achat de nourriture et de médicaments). CARE assure également un soutien psychosocial et donne des informations sur les soins de santé et soutien juridique et social dont les réfugiés peuvent bénéficier.
  • Au Liban, CARE fournit un soutien financier d'urgence aux réfugiés syriens et travaille avec les municipalités pour améliorer les réseaux d'approvisionnement en eau et les installations sanitaires destinées aux réfugiés et aux communautés hôtes. 
    CARE Égypte sensibilise les réfugiés aux risques d'exploitation sexuelle et aux violences contre les femmes et les enfants.
  • En Turquie, CARE a distribué de la nourriture, des couvertures et des articles d'hygiène à près de 10 00 réfugiés syriens arrivés de Kobane.
  • En Irak (Kurdistan), CARE apporte un aide d'hiver aux déplacés.