24 décembre 2014

Philippines - Typhon Hagupit : CARE répond à l'urgence et évalue les besoins à long terme

Quelques jours après que le typhon Hagupit a frappé les Philippines, l'ONG internationale humanitaire CARE a distribué des colis de nourriture à près de 2 000 familles dans des villages sévèrement touchés du Samar Oriental. Dans les prochains jours, 3 500 familles auront reçu une aide alimentaire d'urgence.

CARE, 2014.

Une semaine après le passage d'Hagupit, la nourriture continue de manquer

CARE a distribué du riz et des conserves alimentaires à deux des municipalités les plus touchées, dont Oras et Dolores, qui ont été les premières frappées par le typhon. Une semaine plus tard, les résidents affirment que la nourriture reste une préoccupation urgente.

Mère de quatre enfants, Rufina Ogdalia confie qu'avant Hagupit, sa famille pouvait se permettre d'acheter du poisson et du porc pour leurs repas. Désormais, ils se contentent de riz et d'un mélange de sel, de sauce soja et d'huile alimentaire. En effet, l'argent manque car le typhon a détruit leur petite épicerie de village ainsi que leur ferme, où ils cultivaient cocotiers, bananiers et légumes-racines.

« Ces municipalités ne représentent qu'une partie de celles qui ont souffert d'Hagupit, et les populations de ces régions du Samar Oriental ont indiqué à notre équipe CARE et à nos partenaires que dans ces zones, Hagupit était plus puissant et plus dévastateur que le super typhon Haiyan survenu il y a un an. Comme dans le cas de Rufina, de nombreuses exploitations agricoles ont été détruites ou grandement endommagées par Hagupit, privant les gens de leurs sources régulières de revenus et de nourriture », rapporte Alexandra Maclean, directrice de CARE Philippines.

Le typhon a détruit les habitats et les moyens de subsistance

Le typhon a endommagé les cocotiers, principale source de revenus de la population dans cette région du Samar Oriental. Le gouvernement local d'Oras a informé CARE que, selon la Philippine Coconut Authority (Autorité philippine du cocotier), 100 % des cocotiers de cette municipalité ont été détériorés. Les maisons ont également été détruites et les récoltes noyées.

La maison de Rufina, faite de matériaux légers, a été totalement détruite, laissant à sa famille la double charge de réparer leur logement et de restaurer leurs moyens de subsistance, mais sans ressources pour s'y atteler.

« C'est pour cette raison qu'en plus de l'assistance alimentaire permettant de répondre aux besoins urgents des communautés et des familles touchées par Hagupit, CARE et ses partenaires prévoient aussi de les aider à retrouver des abris et des moyens de subsistance », déclare Rachid Boumnijel, conseiller de CARE pour la réponse au typhon Haiyan en 2013, qui a également coordonné les premières distributions de nourriture dans le Samar Oriental cette année.

Répondre à l'urgence, mais aussi aux besoins de reconstruction

CARE a lancé un appel à dons de 5 millions de dollars pour répondre aux besoins d'urgence et de reconstruction des familles touchées par le typhon Hagupit sur l'île de Samar. CARE prévoit d'aider 5.000 familles à reconstruire leurs maisons, et 10.000 familles à retrouver une source de revenus.

Le gouvernement philippin dirige les opérations d'aide en réponse au passage d'Hagupit et CARE travaille étroitement avec celui-ci pour l'assister dans ses efforts.

CARE travaille aux Philippines depuis 1949, fournissant une aide d'urgence lorsqu'un désastre se produit et aidant les communautés à se préparer aux catastrophes naturelles. Les actions préalables de CARE aux Philippines ont déjà permis à 318 000 personnes d'obtenir une aide alimentaire d'urgence, un abri et une assistance financière leur permettant de reprendre des activités génératrices de revenus.