31 décembre 2014

Les 8 objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont été définis par les Nations unies en 2000. Ils constituent une feuille de route pour mobiliser la communauté internationale en faveur du développement des pays les plus pauvres et définissent des indicateurs chiffrés pour en mesurer les progrès. Ils visent notamment à réduire la pauvreté, la faim, la mortalité infantile et maternelle d'ici 2015. A moins d'un électrochoc, les OMD ne seront pas atteints en 2015. Voici 5 points pour comprendre le bilan des OMD.

5 points pour comprendre le bilan des OMD

Des avancées notables

Depuis le lancement des OMD :

  • L'extrême pauvreté a diminué : 1,9 milliards de personnes en 1990 vivaient dans l'extrême pauvreté contre 1,2 milliards en 2010.
  • Si les efforts se poursuivent, le monde arrivera à maîtriser le paludisme et la tuberculose.
  • L'accès à une source d'eau potable améliorée est devenu une réalité pour 2,3 milliards de personnes.

Des progrès limités

Les progrès réalisés sont géographiquement très inégaux.

Cela peut notamment s'expliquer par le fait que les objectifs ont été fixés à partir de moyenne, sans tenir compte des vulnérabilités de certaines zones. L'Afrique subsaharienne présentait et présente toujours des retards dans de nombreux domaines comme l'éducation ou la santé maternelle.

Les progrès réalisés ne doivent également pas faire oublier que les inégalités augmentent, entre les pays mais aussi à l'intérieur des pays.

Les plus pauvres restent marginalisés.

De nouveaux défis à relever

Les OMD ont négligé des questions décisives pour le développement telles que la gouvernance, la justice ou les migrations.

Depuis 2000, certains enjeux ont pris énormément d'ampleur :

  • Le changement climatique : le changement climatique menace aujourd'hui les progrès réalisés depuis de nombreuses années en termes de développement et de lutte contre la pauvreté (source IPCC).
  • L'instabilité financière et économique : les crises économiques ont notamment influé sur les prix alimentaires.
  • La multiplication des zones de conflit : 51,2 millions de personnes étaient déracinées dans le monde fin 2013, un nombre qui n'a jamais été aussi élevé depuis la seconde guerre mondiale.

Comment atteindre l'ensemble des objectifs ?

Il est essentiel de poursuivre les efforts en vue de réaliser les OMD au cours de cette dernière année.

  • Tous les acteurs (Etats, société civile, entreprises), de même que les populations doivent se mobiliser.
  • Les pays riches ont un rôle important à jouer. Si en 2013, l'aide publique au développement s'est élevée à 134,8 milliards de dollars, son plus haut niveau jamais enregistré, l'aide va de moins en moins aux pays les plus pauvres. A noter aussi que certains pays développés diminuent leurs aides, à l'image de la France dont l'aide a chuté de 20 % depuis 2012.
  • Il faut renforcer notre action dans certains secteurs, leviers de développement :
    - la démocratie et le respect des droits humains.
    - l'éducation, notamment des filles. Une année supplémentaire d'éducation primaire peut ainsi augmenter leurs futurs salaires de 10 à 20%. Une année supplémentaire d'école secondaire peut augmenter leurs revenus 15 à 25%.

Et après 2015 ?

La communauté internationale prépare déjà la suite des OMD. Les Objectifs de développement (ODD) qui seront adoptés en 2015 doivent aboutir à un agenda inclusif intégrant les trois dimensions du développement durable (économique, sociale, environnementale).

Il est également essentiel que les ODD intègrent l'égalité hommes/femmes et la lutte contre le changement climatique, deux composantes essentielles d'une plus grande justice sociale.

Rendez-vous vendredi 2 janvier 2015 à 21h30 sur TV5MONDE : Philippe Lévêque, directeur de CARE France, fera le bilan des Objectifs du Millénaire pour le développement à un an de leur échéance.