15 février 2015

Des groupes d'hommes pour promouvoir les droits des femmes au Népal.

Au Népal, Sonam participe au projet de CARE visant à favoriser des relations non violentes au sein des familles. 35 volontaires ont déjà convaincu plus de 1 000 hommes de partager les responsabilités et les prises de décision avec leurs épouses. Cela a permis de réduire de 30% les violences conjugales.

« Avant je n'appelais pas ma femme par son prénom, c'était un moyen de la dominer. Maintenant je l'aide avec les tâches ménagères et l'éducation de nos trois enfants », témoigne Sonam.

« Je suis fier d'être l'homme que je suis aujourd'hui »

L'association humanitaire CARE défend les droits des femmes
@ CARE

« Au début, je pensais que le projet de CARE était contre les hommes, qu'ils allaient détruire nos foyers. Mais en écoutant ma femme, j'ai compris l'importance de l'autonomisation des femmes et la nécessité pour tous les hommes de les soutenir », explique Sonam.

« Ça m'a motivé pour m'impliquer et changer les mentalités et les attitudes patriarcales des hommes de ma communauté.Un jour, j'ai aidé la femme d'un ami à débarrasser la table. Mon ami était choqué, je lui ai dit qu'il devait changer son état d'esprit. »

Après un an, Sonam a convaincu 23 hommes de sa communauté de participer à cette campagne de mobilisation.

« Je suis fier d'être l'homme que je suis aujourd'hui », conclut Sonam.

Découvrez d'autres témoignages

En savoir plus

A l'occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, l'ONG humanitaire CARE France appelle les hommes à se mobiliser pour les droits des femmes. Vincent Cassel et Léa Seydoux sont les ambassadeurs de cette campagne : « Donne du pouvoir aux femmes, si t'es un homme ».