13 juin 2017

[Qui est-ce ?] Anaïs, chargée de collecte de fonds digitale

Vous informer de nos actions et vous convaincre de rejoindre nos fidèles donateurs-trices : c’est la mission d’Anaïs. Chargée de collecte de fonds digitale chez CARE France, elle est passionnée par le web. Toujours à l’affût des nouveautés, elle explore les moindres recoins de la toile. Découvrez son portrait.

Anaïs, passionnée par le web © Chandra Prasad / CARE

En quoi consiste ta mission chez CARE France ?

Je suis chargée de tout ce qui touche à la collecte de dons en ligne. Une partie de mon poste est dédiée à l’acquisition de nouveaux donateurs en ligne via la diffusion d’appel à dons. J’essaye notamment de tisser des liens avec les personnes qui nous connaissent déjà car elles ont, par exemple, signé l’une de nos pétitions. Je cherche à les convaincre de rejoindre la grande communauté qui soutient nos actions. L’autre partie est consacrée à la fidélisation de nos donateurs. De l’envoi d’un message d’accueil une fois leur premier don effectué aux remerciements, en passant par la présentation de nos activités : tout y passe. 

Pourquoi as-tu décidé de t’engager auprès de CARE France ?

Lorsque j’étais étudiante, j’ai eu quelques expériences dans le monde associatif : ce que j’y ai appris m’a guidée par la suite. Il y a quelques années, j’ai effectué un stage au sein de CARE France. J’ai été motivée par la cause mais j’ai aussi adoré la façon de travailler, le type de management et l’équipe, qui m’avait très bien accueillie.

Après ce stage, c’est devenu une évidence pour moi : je voulais travailler dans une ONG et dans le web marketing. Un an après mon stage, CARE France m’a contactée pour me proposer un poste de chargée de marketing digital : j’ai accepté, sans hésitation ! 

Quel est ton souvenir le plus marquant chez CARE France ?

J’ai beaucoup de souvenirs liés à CARE mais celui qui m’a vraiment marquée fut mon expérience en tant que recruteuse de donateurs… J’étais partie trois jours à La Rochelle avec d’autres membres de l’équipe ; nous tenions un stand dans la rue afin de recruter des donateurs réguliers. À l’époque, j’étais en stage et j’entendais parler régulièrement de « street marketing », mais je ne l’avais jamais pratiqué. En me retrouvant toute seule, avec mon blouson CARE, face à la foule, je me suis rendu compte à quel point c’était difficile. Nos recruteurs de donateurs font un travail remarquable !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités !

Envie de suivre nos programmes en Grèce ? D’accompagner les agriculteurs malgaches dans la reconstruction du pays post-cyclone ? De connaître notre réponse à la crise syrienne et aux nombreuses famines qui touchent l’Afrique ? Alors, rejoignez notre communauté et inscrivez-vous à notre newsletter. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de cliquer ici