02 août 2019

Roumanie. Notre visite terrain aux côtés de la Fondation Abbé Pierre

Malgré un net recul depuis 1990, un trop grand nombre d’enfants grandit encore dans des institutions d’État en Roumanie. Notre équipe s’est récemment rendue sur place avec notre partenaire, la Fondation Abbé Pierre, afin de rencontrer les enfants et les familles soutenus par CARE-SERA. 

En Roumanie, CARE réhabilite des maisons de familles défavorisées pour lutter contre l'abandon.
©Cristian Nistor / CARE

Accompagner les familles en difficulté pour lutter contre l’abandon

L’association SERA (Solidarité Enfants Roumains Abandonnés), qui a fusionné avec CARE France en 2003, agit sur le terrain pour prévenir ce phénomène et permettre à tous les enfants de grandir dans un environnement familial stable.

La précarité est le facteur principal qui incite les familles à abandonner leur enfant. Dans le département de Bacau où nous nous sommes rendus le mois dernier, SERA intervient avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre et en partenariat avec le service de l’aide sociale à l’enfance, afin d’améliorer les conditions de vie de familles défavorisées et prévenir l’abandon.

Ana et Emanuel font partie de ces familles. Le couple attend leur neuvième enfant dans une petite maison précaire de deux pièces sans eau potable ni électricité. Afin de prévenir l’abandon d’un ou plusieurs de leurs enfants, SERA va, grâce au soutien de la Fondation Abbé Pierre, financer des travaux d’agrandissement et d’amélioration de leur habitat. Entourés des membres de la communauté, Ana et Emanuela vont réaliser eux-mêmes les travaux grâce au matériel fourni par SERA. Une vraie démarche participative et un bel exemple de solidarité !

Grâce à ce projet, ce sont 70 familles qui ont déjà bénéficié de la réhabilitation de leur habitat et plus de 150 enfants placés sous la protection de l’État qui pourront réintégrer leur famille biologique et retrouver un foyer stable et aimant. Nous avons pu rencontrer, avec la Fondation Abbé Pierre, plusieurs de ces familles dont les maisons ont été réhabilitées. Elles vivent désormais dans des habitats dignes et offrent de meilleures conditions de vies à leurs enfants. Nos équipes leur apportent également un soutien social, administratif et psychologique tout au long du projet.  

Améliorer les conditions d’accueil et de vie des enfants placés

En 2018, 54 000 enfants étaient toujours sous la protection de l’État dont 60 % sont en situation de handicap. Beaucoup vivent dans des centres de placement inadaptés offrant peu de perspectives.

C’était le cas dans le centre de placement de Campulung dans le sud du pays, construit il y a plus de 100 ans. La vétusté du bâtiment, la dégradation du mobilier et le trop grand nombre d’enfants ne permettaient pas leur épanouissement.

Dans cette ville où nous nous sommes rendus, une maison de type familial a été a été construite par SERA grâce au financement de la Fondation Abbé Pierre. Elle accueille des enfants en situation de handicap issus d’un grand centre de placement. Les maisons de type familial sont limitées à 12 enfants et offrent un cadre de vie plus adapté au développement des enfants. Les enfants qui le pourront seront réintégrés dans leur famille biologique ou placés en famille d’accueil. Grâce à la mise en place de ce type de structures et à l’action de SERA pour faire évoluer la législation, les grands centres de placement saturés ferment progressivement.

Nous remercions la Fondation Abbé Pierre pour son engagement à nos côtés.