Inde

Inde : Développement d’un modèle de foyers améliorés durable, à grande échelle et prenant en compte les besoins des femmes

Fiche projet

Début : janvier 2016
Fin : décembre 2019
Localisation : États de Chhattisgarh et d’Odisha (Est de l'Inde)
Budget : 2 000 000 €
Partenaires locaux : Le gouvernement indien, l’Agence de développement des énergies renouvelables de l’État de Chhattisgarh (CREDA), l’Agence de développement des énergies renouvelables de l’État d’Odisha (OREDA)
Bénéficiaires : 10 000 femmes issues de foyers dépendant des ressources de la forêt, groupes de femmes, et 2 000 hommes issus de 60 villages de foyers dépendant des ressources de la forêt.

Le bois de chauffage est l’une des ressources forestières les plus utilisées par les foyers dépendant des ressources des forêts en Inde rurale. Ces ressources diminuent et l’utilisation des foyers fonctionnant avec du charbon ou du bois ont un impact sur la santé des populations. 
CARE implique les hommes et les femmes et les encourage à se tourner durablement vers des foyers améliorés, améliorant ainsi la qualité de vie et la santé des familles.

Contexte

L’Inde a perdu 367 km2 de couverture forestière entre 2009 et 2011. Les revendications des communautés en vertu du Forest Rights Act 2006 (reconnaissance des droits sur les forêts) limitent également fortement l’accès des populations dépendant des ressources de la forêt, aux forêts domaniales dans les années à venir. Or plus de 800 millions d’Indiens dépendent de simples foyers, fonctionnant avec des combustibles solides comme le charbon et le bois. L’impact de l’utilisation de tels foyers sur la santé des populations est aussi à prendre en considération : chaque année, les émanations issues de ces foyers traditionnels provoquent la mort de plus de 500 000 personnes en Inde.

Malgré les initiatives du gouvernement pour favoriser l’adoption de foyers améliorés, cette pratique reste peu courante en Inde. Différents facteurs représentent autant d’obstacles à la mise en place durable de ces foyers : traditions culinaires, répartition des ressources au sein des familles, dynamiques de genre, cultures, religions et accessibilité financière. La demande pour les combustibles alternatifs et les foyers améliorés reste faible en raison des coûts élevés de transaction. Malgré un fort potentiel, il subsiste un écart important entre les modèles disponibles et les besoins des populations. La faible demande décourage les fournisseurs d’investir et de se lancer sur ce marché qui manque aujourd’hui de financement.

Objectifs

Objectif principal : Promouvoir l’adoption durable par les familles dépendant des ressources de la forêt de foyers améliorés comme solution énergétique propre pour la cuisine, via le renforcement des capacités, la collectivisation, le développement des marchés et l’engagement des différents acteurs de la chaîne de valeur. 

Objectifs spécifiques :

  • permettre à 10 000 femmes issues des populations dépendant des ressources de la forêt d’adopter les foyers améliorés ;
  • développer un environnement favorable et porteur pour les femmes et leur famille dans la transition vers l’adoption de foyers améliorés ;
  • promouvoir l’adoption de foyers améliorés à grande échelle.

Activités

Résultat 1 : Les femmes issues des populations dépendant des ressources de la forêt ont identifié des modèles de foyers améliorés adaptés à leurs besoins et conformes à leur capacité financière.

Résultat 2 : Les femmes issues des villages où sont implantés les projets prennent la décision d’adopter un foyer amélioré et en informent leur famille.

Résultat 3 : Les hommes et les acteurs clés de la chaîne logistique des foyers améliorés sont sensibilisés et répondent aux besoins des femmes.

Résultat 4 : La chaîne de valeur des foyers améliorés est renforcée et inclusive.

Résultat 5 : Documentation et partage d’un modèle de transition énergétique propre centré sur les femmes pour les familles pauvres dépendant des ressources de la forêt à une échelle plus large au sein du pays.

Activités

  • Analyse des besoins.
  • Organisation de séances de sensibilisation avec des groupes d’entraide.
  • Identification et implication de fabricants de foyers améliorés, de fournisseurs, de banques et d’autres acteurs de la chaîne de valeur.
  • Sélection de plusieurs modèles de foyers améliorés et développement de nouvelles options afin que les femmes puissent les essayer et les adopter.
  • Organisation de campagnes de sensibilisation porte-à-porte afin d’informer et de sensibiliser les hommes et autres membres des foyers ciblés par le projet.
  • Organisation d’orientation rurale pour les acteurs de la chaîne de valeur des foyers améliorés.
  • Organisation de rencontres entre les acheteurs et les vendeurs de foyers améliorés.
  • Formation pour les femmes à devenir entrepreneurs de la chaine de valeur des foyers améliorés.
  • Promotion de groupes commerciaux d’entraides dans la chaîne de valeur des foyers améliorés.
  • Organisation des séances de dialogue entre les villageois.
  • Adoption et développement d’un « outil d'aide à la prise de décisions ».
  • Organisation d’ateliers de consultation et de diffusion afin de réfléchir aux progrès accomplis, de régler les différents problèmes et d’identifier les obstacles restants à surmonter.