Cuba

Cuba : Villes préparées - Promotion de la réduction du risque sismique et de la résilience

Fiche projet

Début : mai 2015
Fin : novembre 2016
Localisation : Villes de Santiago, Guantanamo et Baracoa, dans les provinces de Santiago et Guantanamo
Budget : 699 949€ - dont 359 259€ gérés par CARE France
Partenaires locaux : Oxfam, Handicap International
Financé par : ECHO (Service d'aide humanitaire de l'Union européenne)
Bénéficiaires : 80 321 individus et 23 organisations locales

Les provinces de l'Est de Cuba sont très vulnérables aux catastrophes naturelles comme les tremblements de terre, les ouragans et les sécheresses prolongées. Il s'agit de la zone présentant le plus haut risque sismique du pays à cause de sa proximité avec la zone de faille Orientale, dont émane la majorité de l'activité sismique à Cuba.

Contexte

Plus de 20 événements sismiques significatifs se sont produits au cours des 50 dernières années dans la zone de faille Orientale qui longe la côte sud-est de Cuba. Cette zone est également sensible aux tremblements de terre ayant leur épicentre dans l'île d'Hispaniola (Haïti et République dominicaine). Historiquement, des séismes de grande magnitude ont été enregistrés dans cette région.

Des études récentes indiquent que la sismicité de la zone, sa complexité tectonique et l'absence de forts tremblements de terre depuis longtemps, présagent une forte probabilité d'occurrence d'un séisme significatif (d'une magnitude comprise entre 6 et 7,5), dans un futur proche.

L'Est de Cuba est désigné comme la région la plus vulnérable du pays, étant donné ses caractéristiques socioéconomiques : sa population dispose d'une qualité de vie inférieure, de faible niveau de revenus (le revenu mensuel moyen par habitant se limite à 12,5 dollars) et souffre de chômage et d'insécurité alimentaire. La région est habitée par 3,5 millions de personnes dont 80 % se concentrent dans des villes comme Santiago, Guantanamo et Baracoa qui ont connu une urbanisation rapide sans planification et les rend plus vulnérables aux effets de catastrophes naturelles extrêmes - ainsi que l'a montré le passage de l'ouragan Sandy en 2012. En effet, ces villes comptent entre 33% et 50% d'habitations qui ne sont pas résistantes aux séismes.

Objectifs

Objectif principal : Accroître la résilience de villes et de communautés vulnérables de la région orientale de Cuba avec une approche fondée sur les droits et l'égalité hommes-femmes.

Objectif spécifique : Renforcer la capacité de gestion des autorités, des institutions techniques et de la population vulnérable au risque sismique, en particulier les femmes et les personnes handicapées, dans les villes de Santiago, Guantanamo et Baracoa.

Activités

Résultat 1 : Lors de la finalisation du projet, le réseau de stations sismologiques et d'accélérographes est renforcé. Il est pleinement installé et opérationnel dans les provinces de Santiago et Guantanamo.

  • Identification et préparation des lieux d'implantation des stations sismologiques ;
  • Achat des stations sismologiques et installation dans la région Sud-Est ;
  • Validation de l'étude microsismique de la ville de Guantanamo ;
  • Achat et installation des accélérographes ;
  • Installation d'un système d'alerte en temps réel à la Protection civile nationale et sa délégation de l'Est.

Résultat 2 : Les autorités, le personnel technique et les acteurs locaux ont renforcé leurs connaissances en matière de gestion du risque sismique.

  • Ateliers de formation et d'échanges en matière de gestion intégrée des risques axés sur le risque sismique ;
  • Ateliers régionaux pour l'auto-évaluation et pour l'échange d'expériences sur le projet (provinces de l'Est) ;
  • Ateliers de renforcement des capacités des acteurs locaux pour l'élaboration de plans d'urgence plus opérationnels et garantissant une participation plus élevée des personnes handicapées ;
  • Atelier international d'échange entre experts de Cuba et de la région Caraïbe (Sismo 2016) ;
  • Conception d'un diplôme par l'université de l'Oriente et le CENAIS pour les techniciens et les décideurs régionaux ;
  • Capitalisation de l'expérience.

Résultat 3 : Les acteurs et les autorités locales ont renforcé leur capacité de réponse aux événements sismiques, en particulier les femmes et les personnes handicapées.

  • Mise en œuvre d'un programme de formation pour formateurs en sauvetage des personnes handicapées, destiné au personnel de la Croix-Rouge cubaine et des pompiers (piloté par Handicap International) ;
  • Adaptation au contexte cubain et reproduction du matériel de formation;
  • Achat et livraison d'équipements pour le pré-positionnement, notamment du matériel spécifique pour les personnes handicapées et les femmes.

Résultat 4 : Les communautés, en particulier les femmes et les personnes handicapées, et les acteurs locaux, améliorent leur perception des risques en cas de séismes et sont mieux préparés pour y faire face.

  • Élaboration participative de la stratégie de communication inclusive pour les activités de formation, de sensibilisation et de diffusion ;
  • Production de matériels de sensibilisation ;
  • Conception et mise en œuvre de la campagne de sensibilisation dans les médias ;
  • Programme de formation des formateurs sur la sensibilisation des communautés à la situation des personnes handicapées ;
  • Débats de quartier et ateliers de sensibilisation des communautés ;
  • Ateliers d'élaboration de plans d'urgence et de préparation familiale pour les familles de personnes handicapées ;
  • Ateliers de formation des enseignant(e)s référent(e)s dans les écoles ;
  • Activités de sensibilisation dans les écoles et les centres d'enseignement spécialisé ;
  • Réalisation d'exercices d'évacuation dans les écoles et les communautés.