Liban

Liban : Former les jeunes défavorisés de Tripoli à une activité génératrice de revenu

Fiche projet

Début : août 2015
Fin : janvier 2016
Localisation : Tripoli
Budget : 88 847 euros
Financé par : Olayan Foundation
Bénéficiaires : 185 personnes

Depuis le début de la crise syrienne, de nombreux réfugiés syriens se sont installés à Tripoli. Beaucoup vivent dans une situation précaire et n'ont aucun moyen de subsistance durable. Afin de remédier à cette situation, CARE forme des jeunes défavorisés à une activité génératrice de revenus.

Contexte

Le Liban fait actuellement face à un afflux croissant de réfugiés venus de divers pays voisins. Il est notamment le pays ayant accueilli le plus de réfugiés syriens depuis le début du conflit en Syrie. Aujourd'hui, le nombre de réfugiés syriens atteint 1,8 million, soit près de 25% de la population totale du Liban.

La plupart de ces réfugiés se sont installés en milieu urbain ou semi-urbain et vivent dans une grande précarité. Plusieurs facteurs empêchent les plus vulnérables, notamment les jeunes et les femmes, de sortir de la pauvreté : un manque d'activités génératrices de revenus, un système éducatif onéreux, une inadéquation des compétences aux exigences du marché et une exclusion des femmes et des jeunes du marché du travail.

Après avoir identifié les besoins du marché local, CARE a mis en place une formation en pâtisserie à destination de jeunes défavorisés de Tripoli. Par ce programme, CARE assure aux bénéficiaires un meilleur accès à des moyens de subsistance durables.

Objectifs

Objectif général : Contribuer à l'autosuffisance économique et à l'amélioration des capacités de résilience de jeunes en situation précaire.

Objectif spécifique : Améliorer l'accès aux compétences et aux moyens de subsistances de jeunes dans les quartiers vulnérables.

Activités

Résultat 1 : Mener une évaluation du marché local afin de mieux comprendre le secteur privé local, ses dynamiques et la demande de travail.

Résultat 2 : Créer un espace de formation dans un quartier sensible de Tripoli et assurer la prise en charge de 35 jeunes de différentes nationalités (palestiniennes, libanaises et syriennes).

Résultat 3 : Organiser pour 35 jeunes une formation au métier de pâtissier, encadrée par des formateurs professionnels.

Résultat 4 : Accompagner les jeunes stagiaires jusqu'à la fin de leur formation et dans leur recherche d'emploi ou d'apprentissage.