Tanzanie

Tanzanie : Renforcer la résilience des femmes face au changement climatique.

Fiche projet

Début : avril 2013
Fin : février 2015
Localisation : 7 villages du district de Same, Kilimandjaro, Tanzanie, représentatifs des 3 zones agro-écologiques du district : hauts plateaux (Vudee), plateaux (Bangalala, Mwembe et Mgwasi) et plaines (Ruvu Mferejini, Ruvu Jiungeni et Makanya)
Budget : 172 500 euros
Partenaires locaux : le gouvernement tanzaniens, les autorités et institutions locales, ONG et communautés
Financé par : AXA
Bénéficiaires : 1 380 femmes et filles marginalisées et vulnérables face au changement climatique 1 060 familles de 7 communautés, institutions cibles dont le Conseil et l'administration du district, groupes d'utilisateurs de l'eau et agriculteurs

Programme d'adaptation à base communautaire pour renforcer la résilience et la sécurité alimentaire des femmes et filles marginalisées et vulnérables au changement climatique dans le district de Same.

Contexte

Le changement climatique en Tanzanie.

En Tanzanie, le changement climatique a un grave impact sur les moyens de subsistance de la majorité des habitants qui font déjà face à une distribution inégalitaire des terres.

Fortement dépendante des cultures pluviales, la Tanzanie souffre de la rareté de l'eau et de sécheresses récurrentes.

Selon les projections climatiques, la situation devrait encore s'aggraver avec une augmentation moyenne de 2,2°C d'ici 2100. Les précipitations annuelles vont également devenir moins prévisibles avec des baisses saisonnières de 6% prévues pour la période de juin à août et des augmentations de16,7%dedécembre à février.

L'impact de la variation accrue des précipitations dans le district de Same.

Présente depuis cinq ans dans le district de Same, CARE a recueilli, en 2012, les témoignages des communautés sur le changement climatique. La variation accrue des précipitations a été désignée comme le facteur affectant le plus sévèrement leurs moyens de subsistance. Trois changements majeurs ont été cités :

  • l'augmentation des périodes de sécheresse pendant la saison des pluies,
  • l'apparition tardive et l'arrêt précoce des pluies entraînant la courte saison décroissance/de végétation,
  • la fréquence accrue des tempêtes.

L'utilisation de l'eau est également devenue un sujet constant de tension entre communautés dans le bassin du fleuve Pangani.

Objectif

Objectif général:
Améliorer la sécurité alimentaire et la capacité de résilience des femmes et des filles marginalisées et vulnérables au changement climatique du district de Same.

Objectif spécifique:
Soutenir les communautés, les institutions et les collectivités locales à la gestion équitable des ressources en eau grâce à une connaissance accrue du changement climatique.

Activités

Accroitre la connaissance des communautés des effets du changement climatique et des moyens d'adaptations :

  • Mettre en place un système local de mesures hydrométéorologiques pour recueillir, analyser et utiliser les données sur les précipitations et les autres données relatives à la gestion des ressources en eau.
  • Adapter à cette région la méthode CVCA développée par CARE (méthode participative d'analyse de la vulnérabilité et des capacités qui sert à développer un plan d'adaptation qui inclut par exemple la mise en place de techniques agricoles adaptées, l'accès à l'information climatique, la réduction des risques de catastrophes...) et identifier les membres de la communauté pour y participer.
  • Former les membres de l'association des utilisateurs d'eau et apporter un appui technique sur la bonne gouvernance de l'eau et sur les variations du climat 

Soutenir un processus de planification participatif d'adaptation et sur les outils à intégrer à cette planification communautaire au niveau du village :

  • Mobiliser les femmes et les filles vulnérables face au changement climatique et leur permettre de participer à la prise de décision
  • Appuyer les familles pour qu'elles puissent partager leurs connaissances et leurs expériences positives en termes de stratégies d'adaptation.
  • Capitaliser les connaissances de la population en termes de stratégies d'adaptation et de gestion des ressources hydriques dans l'agriculture.
  • Développer des modèles de financement locaux innovant
Ce projet fait partie du programme WHERE THE RAIN FALLS

CARE et l'Université des Nations Unies ont lancé, en 2011, une étude qui analyse les interactions entre variabilité des précipitations, sécurité alimentaire et déplacements de populations dans huit pays : d'Asie (Bangladesh, Inde, Thaïlande, Vietnam), d'Afrique (Ghana, Tanzanie) et d'Amérique Latine (Guatemala, Pérou).

Suite aux conclusions de cette étude, CARE développe des actions d'adaptation au changement climatique. Elles impliquent la participation des communautés au Bangladesh, Inde, Pérou, Tanzanie et Thaïlande.

Découvrir notre projet au Bangladesh : Programme d'Adaptation à Base Communautaire

Découvrir notre action en Inde: Améliorer l'accès à l'eau

Découvrir notre projet au Pérou : Promouvoir la culture des céréales traditionnelles

Découvrir notre action en Thaïlande : Renforcer des systèmes de gestion de l'eau pour les rizières et les zones agricoles intégrées