Cameroun

Assistance aux réfugiés de République centrafricaine et aux communautés hôtes dans la région de l'Est du Cameroun

Fiche projet

Début : juin 2014
Fin : décembre 2015
Budget : 740 847,42€
Partenaires locaux : UNHCR, Action contre la faim, Médecins sans frontières, PU-AMI
Bénéficiaires : 15 000 bénéficiaires directs seront touchés par cette action. CARE veille à soutenir à la fois les réfugiés centrafricains au Cameroun et les populations hôtes.

La crise centrafricaine actuelle pousse des milliers de familles à fuir le pays. Depuis janvier 2014, plus de 130 000 centrafricains se sont réfugiés au Cameroun. CARE met en place des systèmes d'assainissement ainsi que d'accès à l'eau potable et assure un soutien psychosocial adapté aux besoins de chaque individu.

Contexte

Les réfugiés de République centrafricaine (RCA) se sont installés soit dans des villages camerounais, soit dans des camps où une grande partie du système sanitaire reste à mettre en place. Dans les villages, se pose les problèmes majeurs de l'accès à l'eau, à l'hygiène et à l'assainissement, vecteurs de maladies (diarrhées, choléra, Ebola...) pour les réfugiés comme pour les populations hôtes et qui sont également facteurs de tensions entre ces derniers.

La construction de puits, toilettes, douches, l'assainissement du site et la transmission de messages d'hygiène sont aujourd'hui nécessaires pour améliorer la situation sanitaire et réduire les risques de maladies.

Par ailleurs, à leur arrivée, les personnes réfugiées présentent une grande détresse psychologique, du fait des exactions vécues en RCA mais également au cours du long voyage entrepris afin d'arriver au Cameroun. Près de la moitié des réfugiés interrogés expriment être fortement affectés psychologiquement et épuisés.

Objectifs

Objectif général : Contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations réfugiées venues de RCA et des populations hôtes.

Objectif spécifique : 15 000 réfugiés de RCA et la population hôtes bénéficient de meilleurs accès à l'eau, hygiène et assainissement et de soutien psychosocial dans les villages et sites de Timangolo, Lolo et Mbilé.

Activités

Résultat 1 : Amélioration de l'accès à l'eau potable et mise en place de bonnes pratiques d'hygiène pour 10 000 personnes réfugiées et hôtes dans le site de Timangolo et les villages environnants.

  • Distribution d'eau potable (15L/personne/jour).
  • Construction de 15 points d'eau et réhabilitation de 3 puits.
  • Construction de 500 toilettes et 500 douches familiales.
  • Construction de 15 structures communautaires accueillant toilettes et douches.
  • Distribution de plus de 2 000 kits d'hygiène.
  • Construction de 10 aires pour laver le linge.
  • Constitution de 2 équipes formées à la promotion de l'hygiène et à la gestion des déchets.
  • Mise en place de comités de gestion de l'eau.
  • Renforcement des capacités des communautés à la gestion des points d'eau.

Résultat 2 : Un service d'accompagnement psychosocial est mis à disposition des réfugiés des sites de Timangolo, Lolo et Mbile, ainsi que dans les communautés hôtes.

  • Sensibilisation des relais communautaires à la notion du stress et de ses conséquences physiques et psychosociales.
  • Services d'entretiens individuels assurés par des conseillers psychosociaux.
  • Mise en place d'un espace dédié à l'appui et au traitement psychosocial dans lequel un infirmier psychiatrique et deux conseillers psychosociaux tiendront des permanences d'accueil et de consultation.
  • Prise en charge médicale des cas de traumatisme et référencement des cas compliqués aux services de santé et partenaires présents.
  • Sensibilisation des populations réfugiées aux sujets des violences sexuelles.