Cameroun

Cameroun : assistance aux survivant(e)s de violences basées sur le genre

Fiche projet

Début : décembre 2015
Fin : juillet 2016
Localisation : Régions de l’Est et de l’Adamaoua
Budget : 250 662 €
Financé par : GIZ
Bénéficiaires : 6217 personnes

Dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua, des réfugiés centrafricains et des membres des populations hôtes sont victimes ou sont exposées à des violences basées sur le genre. CARE apporte une prise en charge aux victimes de ces violences et mène des campagnes de prévention.

Contexte

Depuis 2013, les conflits en République Centrafricaine ont poussé une grande partie de la population à se réfugier au Cameroun. Ces personnes se sont installées soit dans des sites de réfugiés (environ 66 860 personnes concernées) soit dans des villages d’accueil (environ 61 000 personnes).

La situation sécuritaire, notamment pour les femmes et les filles réfugiées, est préoccupante. Un certain nombre d’entre elles sont victimes d’agressions perpétrées par des membres de la communauté hôte ou des réfugiés au cours de leur fuite de la République Centrafricaine ou lors de leur installation au Cameroun. La mise en place d’un système de prise en charge des personnes ayant survécu à ce genre de violences est nécessaire. Il faut également mener des campagnes de prévention auprès des réfugiés et des populations hôtes afin d’améliorer la cohésion sociale dans les villages d’accueil camerounais.

Objectifs

Objectif général : Améliorer les conditions de vie des réfugiés en menant des actions de prévention contre les violences et en assurant une cohésion sociale entre les réfugiés et les membres des communautés hôtes.

Objectif spécifique : Améliorer la prévention et la prise en charge des hommes, femmes, filles et garçons victimes, ou à risque, de violences basées sur le genre parmi les réfugiés et les populations hôtes.

Activités

Résultat 1: Identifier, comprendre et analyser les problématiques de genre et de protection contre les violences grâce à une analyse genre et protection dans les villages d’accueil des réfugiés.

Résultat 2 : Mettre en place un programme de prévention et de prise en charge des victimes de violences basées sur le genre dans les villages d’accueil. Des structures communautaires de dialogue et des réseaux communautaires mixtes de surveillance sont mis en place dans 9 villages. Nos équipes mènent des actions de sensibilisation aux droits des femmes et aux violences basées sur le genre auprès des communautés

Résultat 3: Renforcer la coordination avec les autres acteurs humanitaires impliqués dans la prise en charge des victimes de violence et d’exploitation sexuelle.