Liban

Liban: Réhabilitation de réseaux d'eau et d'assainissement pour les réfugiés syriens et leurs communautés d'accueil - Phase II

Fiche projet

Début : novembre 2014
Fin : mars 2015
Localisation : Gouvernorat du Mont Liban et Beyrouth
Budget : 50 000 €
Financé par : Fonds SUEZ Environnement Initiatives.
Bénéficiaires : Grâce aux fonds alloués par le DFATD canadien, CARE a l'objectif d'atteindre un total de 80 000 réfugiés syriens et personnes libanaises vulnérables. Le partenariat avec la Fondation Suez permet d'apporter un soutien à 6 000 personnes de plus.

Bientôt 4 ans après le début de la crise syrienne, le Liban continue de recevoir un flux croissant de réfugiés fuyant les hostilités de leur pays.

Contexte

La grande majorité de ces réfugiés réside dans des communautés d'accueil en zones urbaines ou semi-urbaines, dans des conditions de grande précarité. Les besoin en termes d'eau, d'hygiène et d'assainissement sont particulièrement urgents dans les communautés d'accueil dépourvues d'infrastructures adéquates où les maladies d'origine hydrique sont répandues. Les personnes déplacées ont un accès limité aux réseaux d'eau en raison des coûts très élevés de ces infrastructures par rapport au coût des infrastructures en Syrie avant le conflit. Les membres des communautés d'accueil, quant à eux, ont constaté la dégradation de la qualité des services de ces infrastructures. Ces infrastructures, déjà en très mauvais état avant la crise syrienne, se retrouvent complétement dépassées sous la pression exercée par l'afflux croissant de réfugiés.

Les communautés hôtes partagent actuellement un même volume d'eau avec de plus en plus de personnes, ce qui contribue à créer des tensions. Pour couvrir leurs besoins domestiques, les familles des deux côtés sont obligées de s'approvisionner en eau à des pris exorbitants sur des marchés non réglementés, notamment à travers des services de puits privés et de vente d'eau en bouteille. Un rapport de l'UNHCR datant de 2013 soulignait que plus de 70% des ménages à Beyrouth et au Mont Liban dépendaient de l'achat d'eau en bouteille pour leur consommation quotidienne d'eau potable.

Au cours de cette dernière année, CARE a apporté son soutien pour la réhabilitation de réseaux d'eau et d'assainissement à 21 municipalités. Grâce à son partenariat avec la fondation SUEZ, CARE continue de répondre aux besoins de ces communautés en élargissant son champ d'action à deux municipalités additionnelles.

Objectifs

Objectif global: Améliorer la résilience des réfugiés syriens et des communautés d'accueil libanaises face aux risques de santé publique liés aux maladies d'origine hydriques, tout en contribuant à la cohésion sociale grâce à un approvisionnement durable des réseaux d'eaux et d'assainissement pour les familles les plus vulnérables.

Objectif spécifique: La réhabilitation et la modernisation de 11 réseaux d'eau et d'assainissement dans des municipalités du Mont Liban et des dans les districts du Nord.

Activités

Résultat : Neuf des onze réseaux d'eau et d'assainissement seront réhabilités grâce aux fonds issus du DFATD-IHA canadienne. Les 2 autres infrastructures seront réhabilitées grâce aux fonds de la Fondation SUEZ.

  • Identification de 2 municipalités à besoins urgents prioritaires;
  • Planification et coordination de la réhabilitation ou de la modernisation des réseaux d'eau et d'assainissement avec deux prestataires de services municipaux;
  • Identification des coûts internes des deux projets d'infrastructures d'eau et d'assainissement pour la sélection et la mobilisation d'un sous-traitant;
  • Suivi et monitoring des différentes étapes du projet.