Cameroun

Cameroun : Système de chèque Santé : améliorer l'accessibilité financière aux services de santé maternelle et infantile

Fiche projet

Début : mai 2014
Fin : octobre 2017
Localisation : Cameroun : action au niveau national
Budget : 475 000 €
Financé par : AFD : Agence Française de Développement/la KfW Bankengruppe : Banque Allemande de Développement
Bénéficiaires : 90 000 femmes et leurs bébés, les communautés, les prestataires de soins, les administrations centrales et périphériques*.

Contribuer à réduire la mortalité maternelle et néonatale.

Contexte

Le secteur de la santé au Cameroun se caractérise par la faiblesse des financements internes due à une baisse récente du budget du Ministère de la Santé. La mortalité maternelle était de 690 décès pour 100 000 naissances en 2010. Le taux moyen d'accouchement assisté était, en 2004, de 59% au niveau national, avec 82% en milieu urbain et seulement 42% en milieu rural. Les raisons pour lesquelles la plupart des femmes ne bénéficient pas de ces traitements sont multiples et relèvent des habitudes socioculturelles comme d'une pauvre qualité de l'offre de soin avec de fréquentes pénuries de personnel et de médicaments.

Le projet vise à faciliter l'accès des femmes aux soins de santé maternelle et néonatale grâce au financement partiel de ces soins par un système de chèque santé. Les chèques santé sont mis à disposition des femmes pour leur donner accès, moyennant une somme modique, à des prestations de qualité dans des formations sanitaires adéquates. Le coût réel des prestations est remboursé aux formations sanitaires à partir d'un fonds alimenté par les ressources du financement conjoint des bailleurs : l'agence Française de développement et la banque Allemande de développement.

Objectif

  • Contribuer à réduire la mortalité maternelle et néonatale au Cameroun.

Activités

  • Mettre en place la distribution, gestion et gouvernance du système chèque santé ;
  • Suivre l'efficacité et l'impact du chèque santé ;
  • Améliorer l'offre de services ;
  • Appuyer la mobilisation de la société civile pour la réduction de la mortalité maternelle ;
  • Intégrer le mécanisme financier dans les structures du ministère de la santé ;
  • Créer une méthodologie de diffusion, de transfert et d'appropriation de ce système de santé.

Bénéficiaires*

  • Les communautés : les bénéficiaires principaux sont les patientes des centres de soin
  • Les prestataires de soins : le personnel des formations sanitaires sera appelé à travailler dans des conditions beaucoup plus propices à la réalisation de ses différentes tâches
  • Les administrations centrales et périphériques