Cuba

Fiche projet

Début : mars 2011
Fin : mars 2014
Localisation : Provinces de Sancti Spíritus et Camagüey
Budget : 1 199 900 €
Partenaires locaux : OIKOS, l'association Cubaine de production animale, la société météorologique de Cuba
Financé par : EuropeAid/Salariés Sodexo ( Semi-marathon 2011)
Bénéficiaires : Ce sont 2 866 personnes qui bénéficient directement de ce projet (producteurs, travailleurs, décideurs....). Les 22 250 habitants des 4 municipalités bénéficient aussi indirectement de ce programme.

Garantir la disponibilité et la qualité du lait et produits laitiers grâce à la mise en place d'un modèle durable de la chaîne productive.

Contexte

Le lait, étant l'un des aliments les plus complets d'un point de vue nutritionnel est donc un élément fondamental à considérer dans toute stratégie de sécurité alimentaire. Il a pour avantage d'avoir un faible coût de production, un faible coût sur le marché et de faire partie du régime alimentaire de la majeure partie de la population. Actuellement la consommation de la population cubaine est d'environ 75 litres/personne/an. Cependant, malgré les efforts de l'Etat cubain, la demande en lait et produits laitiers reste bien supérieure à l'offre. La production nationale de lait estimée à environ 600 millions de litres de lait en 2009, ne couvre seulement que 50% de la demande nationale.

Ce manque persiste malgré l'augmentation de la production de 10 millions de litres par an et l'importation de 30 à 40 mille tonnes métriques de lait en poudre chaque année.

Objectifs

Objectif général : Améliorer la sécurité alimentaire de la population habitant dans les provinces de Sancti Spíritus et Camagüey.

Objectif spécifique: Améliorer la disponibilité et la qualité du lait et produits laitiers dans 4 municipalités grâce à la mise en place d'un modèle durable de la chaîne productive (gestion de la traite, refroidissement-conservation du lait, stockage, traitement et commercialisation).

Activités

  • Réhabiliter les infrastructures des services vétérinaires des 4 municipalités ;
  • Créer 8 centres de conservation du lait et optimiser son stockage;
  • Mettre en place 2 mini-industries laitières dans 2 des 4 municipalités ;
  • Améliorer les infrastructures de distribution locale de produits laitiers ;
  • Favoriser les échanges entre producteurs, techniciens et décideurs;
  • Mettre en œuvre un programme d'adaptation à la vulnérabilité climatique ;
  • Appliquer les plans de réductions de risques et de contingence de catastrophes naturelles.