Équateur

Equateur : la culture comme vecteur de démocratie et de croissance économique

Fiche projet

Début : février 2014
Fin : janvier 2017
Localisation : Provinces : Carchi, Esmeraldas, Imbabura et Sucumbíos et Pichincha (zone urbaine marginale de Quito).
Budget : 957 182 €
Partenaires locaux : Centre international d'études supérieures de communication pour l'Amérique latine (CIESPAL) - Fondation culturelle et artisanale afro-équatorienne OCHUN FUNCUAO
Financé par : EuropeAid
Bénéficiaires : Bénéficiaires directs : 4 890 personnes indigènes (communautés Awá, Kichwas de la sierra, Kichwas amazónicos) et 3 260 personnes d'ascendance africaine.

Les populations indigènes souffrent d’exclusion culturelle et économique, ce qui renforce les inégalités de genre et affecte la sécurité alimentaire et les droits humains de ces communautés. En concertation avec les acteurs culturels de chaque groupe ethnique, CARE favorise la revalorisation et la diffusion de leurs acquis culturels.

Contexte

La zone frontalière au nord de l'Équateur souffre des conséquences du conflit politico-militaire en Colombie : les populations situées dans ces zones sont en proie à de fortes tensions sociales et politiques et l'action de l'Etat y est entravée.

Les populations locales voient leurs cultures, identités, expériences et relations affectées par la discrimination et la dévalorisation culturelle. Cette exclusion culturelle se double d'une exclusion économique qui affecte leur sécurité alimentaire, leur santé sexuelle et reproductive, leurs droits humains et les relations interethniques.

Le projet contribuera, de manière générale, à assurer des conditions favorables à l'exercice des droits humains, à la promotion de la démocratie, à la construction de sociétés inclusives et interculturelles et à la résolution pacifique de conflits. Il renforcera notamment l'égalité ethnique et de genre, en promouvant l'exercice des droits culturels, sexuels et reproductifs des groupes indigènes (Awas et Kichwas d'Amazonie et de la Sierra) et d'ascendance africaine. Il renforcera également le dialogue interculturel entre les quatre groupes ethniques.

Enfin, dans un souci de préserver le bagage culturel de ces communautés le projet intégrera les normes et pratiques ancestrales qui encadrent leur relation à l'environnement, à des stratégies de résilience face au changement climatique et d'amélioration de la sécurité alimentaire.

Objectifs

Objectif général : Contribuer au renforcement des processus visant à surmonter l'oppression ethnique et de genre au sein des populations indigènes et d'ascendance africaine en soutenant la culture, la communication et les droits humains comme conditions nécessaires aux processus de démocratisation, de revalorisation de la diversité, d'interculturalité et de développement socio-économique.

Objectif spécifique : Renforcer les manifestations culturelles qui contribuent à la valorisation de la diversité culturelle, du dialogue interculturel, de l'égalité ethnique et de genre ainsi que la promotion des droits humains et culturels des populations locales en s'appuyant sur les processus de démocratisation du pays.

Activités

Résultat 1 : Les acteurs culturels des populations awás, kichwas et d'ascendance africaine ainsi que les sociétés civiles sont sensibilisés, formés et coopèrent dans le cadre de l'exercice des droits, de la démocratisation, du dialogue interculturel et de la résolution de conflits.

  • Sensibilisation et planification en concertation avec les acteurs culturels, les moyens de communication et la société civile.
  • Formation des jeunes, des adultes et des enfants des ethnies bénéficiaires à la diversité, aux droits, au genre, au dialogue interethnique et à l'environnement dans le cadre d'une approche interculturelle.
  • Formation à la récupération/l'amélioration de l'acquis culturel et identitaire et à l'inclusion de groupes ethniques pour le personnel du secteur public œuvrant dans les secteurs de l'éducation, de la santé et de la culture.

Résultat 2 : Les acquis culturels sont préservés, revalorisés et diffusés grâce à des stratégies de récupération et de production culturelle.

  • Mise sur pied et/ou renforcement d'un réseau d'acteurs de la culture et de la communication représentant les différents groupes ethniques.
  • Élaboration/diffusion de produits culturels au sein des communautés ethniques. Ces produits défendent et font honneur à leurs cultures, à leurs mœurs et à leur spiritualité : peintures, musique, bandes dessinées, poésie, émissions de radio, radio/théâtre, production audiovisuelle, etc.

Résultat 3 : La connaissance des schémas culturels identitaires et de leur dimension interculturelle, générationnelle et de genre est approfondie et diffusée afin de promouvoir l'égalité, l'inclusion et l'interculturalité.

  • Recherche visant à documenter les schémas culturels de chaque ethnie à l'aide d'une approche générationnelle, de droits et de genre.
  • Propositions d'amélioration des politiques locales et nationales relatives à l'appui aux acteurs culturels, à la diffusion des expressions culturelles, à l'évaluation de la diversité culturelle et à l'interculturalité.