Équateur

Équateur : Pour une plus grande autonomie sociale et économique des femmes en situation de pauvreté et de vulnérabilité

Fiche projet

Début : janvier 2014
Fin : décembre 2016
Localisation : Le corridor écologique formé par les provinces de Pichincha (cantons Pedro Moncayo et Cayambe), Imbabura (cantons Antonio Ante, Cotacachi, Otavalo, Ibarra, Urcuquí et Pimampiro) et Carchi (cantons Mira et Bolívar).
Budget : 600 000€
Partenaires locaux : UNORCAC (Unión de Organizaciones Campesinas de Cotacahi), Federación de Mujeres de Cotacachi.
Financé par : Cartier Philanthropy
Bénéficiaires : Directs : 1 000 femmes et 10 associations d'agricultrices ou d'éleveuses. Indirects : 7 000 familles du corridor écologique et 35 000 acteurs sociaux.

Mas Mujeres est une initiative qui entre dans le cadre du programme de développement économique mis en place par CARE Équateur.

Contexte

Cette initiative se déroule sur le couloir écologique andin formé par les cantons de Pedro Moncayo, Cayambe, Otavalo, Cotacachi, Ibarra et Mira (Vallée du Chota). La région est peuplée de populations autochtones, métisses et d'ascendance africaine. Selon le système d'indicateurs sociaux en Equateur (SIISE, 2012) Cayambe, Pedro Moncayo et Mira font partie des 20 cantons dont les indices de pauvreté et d'extrême pauvreté sont les plus élevés du pays et concernent particulièrement les femmes. De plus, cette zone géographique présente une grande variété de reliefs et de climats, allant des hauts plateaux andins aux vallées désertiques, et de ce fait, une faune et une flore très diversifiées.

L'objectif du projet est de réduire la vulnérabilité et l'insécurité alimentaire des foyers ruraux des Andes en développant la résilience au changement climatique et aux changements dans les écosystèmes. Il prévoit de développer l'autonomisation et la résilience des femmes et des communautés autochtones de l'Altiplano et de promouvoir une meilleure gouvernance. Cela, grâce à l'adoption de mesures de sécurité alimentaire, la promotion de l'investissement public/privé, la mise en œuvre des politiques publiques et la participation des communautés.

VIDÉO : découvrez les témoignages des femmes ayant participé au projet

Objectifs

Objectif général : Contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des femmes autochtones, métisses et d'ascendance africaine en situation de pauvreté et de vulnérabilité en promouvant des activités génératrices de revenus et le développement de modèles d'entreprise inclusifs.

Objectif spécifique : Renforcer l'autonomie des femmes chefs de ménages travaillant dans le secteur agricole et de l'élevage en mettant l'accent sur la promotion de la mise en association, sur l'inclusion sociale et sur l'application des approches basées sur le genre et l'adaptation au changement climatique.

Activités

Résultat 1 : Le revenu des femmes engagées dans des activités agricoles et d'élevage est amélioré grâce à la promotion de la mise en association, du renforcement des capacités, de l'accès au crédit et aux marchés ainsi que de pratiques respectueuses de l'environnement et de résilience au changement climatique.

  • Conception et mise en œuvre d'un programme de renforcement des capacités, visant à promouvoir une autonomie économique complète chez les femmes.

Résultat 2 : Les associations et les groupes de femmes liés aux activités agricoles sont renforcés dans les processus de production, stockage, transformation, et marketing.

  • Développement de plans d'entreprise pour chacune des filières sélectionnées ;
  • Conception et mise en œuvre d'un programme d'accès au crédit destiné aux femmes productrices chefs de ménage.

Résultat 3 : Le gouvernement local, dans le cadre des plans d'aménagement du territoire, approuve des politiques publiques visant à soutenir la mise en œuvre des modèles d'entreprise inclusifs et des chaînes des produits agricoles (légumes, tubercules, fruits et lait) dirigées par des femmes.

  • Echanges entre producteurs, techniciens et décideurs ;
  • Conception et mise en œuvre d'un programme d'assistance technique et financière pour favoriser la productivité et le renforcement des entreprises inclusives.

Résultat 4 : Application du modèle du commerce équitable, social et écologiquement durable, pour favoriser l'autonomisation des femmes autochtones, métisses et d'ascendance africaine en situation de pauvreté et de vulnérabilité dans les régions andines et amazoniennes de l'Équateur.

  • Développement d'un Plan de Renforcement Institutionnel ;
  • Développement et mise en œuvre d'un système de suivi et d'évaluation des les modèles de commerce équitable.