Guatemala - Nicaragua - Salvador

Nicaragua, Guatemala, Salvador : permettre aux enfants qui travaillent d'aller à l'école

Fiche projet

Début : novembre 2011
Fin : juin 2014
Localisation : Guatemala - Salvador - Nicaragua**
Budget : 1 245 313 €
Partenaires locaux : L'Association communautaire pour le Développement Intégré-Codein Nahualá (Guatemala), Caritas Jinotega au Nicaragua et l'Association pour l'autodétermination et le développement des femmes Salvadoriennes (AMS).
Financé par : EuropeAid / Le gouvernement taïwanais
Bénéficiaires : 3 000 filles et garçons âgés de 5 à 18 ans

Dans la lutte contre le travail des enfants en Amérique centrale, CARE donne la priorité à l'éducation.

Contexte

« L'enfant ne doit pas être admis à l'emploi avant d'avoir atteint un âge minimum approprié; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral. »
Extrait de la déclaration des droits de l'Enfant.

Et pourtant, 1 enfant sur 6*, âgés entre 5 et 14 ans, travaillent dans le monde soit 158 millions d'enfants. Les causes du travail des enfants peuvent s'expliquer par la pauvreté de la population (les enfants sont une source de revenus pour la famille), l'impact des traditions, les faiblesses du système éducatif (coût des fournitures et des tenues, inadéquation des programmes avec la vie locale,...).

60 millions d'enfants travailleraient dans des conditions difficiles ou dangereuses*: charges trop lourdes, exposition à des pesticides toxiques, mauvais traitements,...

En Amérique latine et aux Caraïbes, ce sont près de 17 millions d'enfants qui travaillent.

Depuis plusieurs années, CARE Amérique centrale a focalisé son action sur les préadolescents et les adolescents avec comme objectif l'abolition des pires formes de travail pour les enfants et l'augmentation de l'assistance scolaire.

Objectifs

Objectif général : Eradiquer de façon progressive les pires formes de travail des enfants et rendre universel le droit à l'éducation primaire conformément aux Objectifs de Développement du Millénaire au Guatemala, El Salvador et Nicaragua.

Objectif spécifique : Créer un environnement favorable à la mise en place de politiques, de coordinations intersectorielles, de modèles éducatifs et de partenariats pour que les enfants qui travaillent jouissent pleinement de leur droit à l'éducation.

Activités

Les activités sont axées sur deux fronts

Sur l'éducation : par une intervention directe auprès des enfants qui travaillent dans les trois pays choisis :

  • Réaliser un diagnostic des instances de tutelle de l'éducation et développer et suivre un plan de renforcement de leurs capacités ;
  • Former des animateurs et des enseignants sur les questions de travail des enfants, du droit à l'éducation ;
  • Identifier dans les groupes d'enfants cibles les adolescents et leur organiser des sessions de formation en leadership, leur développer des activités comme l'organisation de forums et en faire la promotion.

Sur le plaidoyer : par la sensibilisation visant à créer un environnement propice à l'éradication durable et définitive du travail des enfants dans la region :

  • Sensibiliser sur l'éducation au niveau communautaire et à grande échelle ;
  • Réaliser du plaidoyer pour élargir le modèle éducatif, promouvoir et défendre le droit à l'éducation et l'éradication du travail des enfants ;
  • Organiser des événements publics et des campagnes pour les droits des enfants à l'éducation ;
  • Soutenir la réforme de l'éducation auprès des réseaux régionaux ;
  • Promouvoir des séances de travail avec les acteurs clés sur les accords internationaux en faveur de la promotion et de la défense des droits à l'éducation des enfants qui travaillent ;
  • Développer une stratégie de plaidoyer régionale et nationale pour assurer que les réformes politiques soient appliquées par les décideurs politiques.

* Sources : Unicef

Localisation

** Le projet sera mis en œuvre dans 14 municipalités d'Amérique centrale fortement impactées par la pauvreté telles que les municipalités de Santa Lucia Utatlán, Nahuala, Santa Catarina Ixtahuacan, Santa María Visitación et Santa Clara la Laguna, département de Sololá, Guatemala; les municipalités de Las Vueltas, San Miguel de Mercedes, Potonico et San Antonio Los Ranchos, département de Chalatenango, Salvador; les municipalités d'Estelí, département d'Estelí, Nicaragua.