Haïti

Haïti : Améliorer la sécurité alimentaire par l'introduction de l'agriculture de conservation

Fiche projet

Début : avril 2011
Fin : décembre 2013
Localisation : département Artibonite, Gros Morne
Budget : 694 500 €
Financé par : Agence française de développement (AFD) /Starbucks France/Des salariés de Systar/Des entreprises et donateurs privés
Bénéficiaires : Environ 1 520 familles soit 7 600 personnes bénéficient de ce projet.

Un projet pour une agriculture durable et productive.

Contexte

L'environnement de la commune de Gros Morne est soumis à une dégradation rapide qui empêche les paysans d'identifier les adaptations techniques et les besoins prioritaires pour une amélioration de la fertilité des sols. Les paysans connaissent parfaitement les avantages des mesures antiérosives mais n'ont ni les moyens financiers ni le temps disponible pour les mettre en œuvre. A l'heure actuelle, les paysans de la commune sont donc dans une logique de survie et de satisfaction des besoins immédiats. C'est pourquoi CARE met en œuvre un projet d'implantation de l'agriculture de conservation (AC).
En effet, l'AC vise à développer des systèmes agricoles durables et rentables via la mise en œuvre simultanée de trois principes à l'échelle de la parcelle de terrain du paysan: le travail minimal du sol, la rotation dans les semences cultivées et la couverture permanente du sol.
Ce projet apportera des éléments de réponse technique, dûment documentés et validés par la FAMV (Faculté d'agronomie et de médecine vétérinaire d'Haïti), tout en apportant des solutions à plus long terme.

Objectif

  • Contribuer à l'élaboration de techniques et de systèmes de diffusion innovants pour permettre aux communautés rurales haïtiennes d'améliorer leur sécurité alimentaire.

Activités

  • Mettre en œuvre des initiatives de recherche, d'action et de formation sur l'amélioration de la fertilité des sols ;
  • Rendre opérationnelle une coordination de ces projets agricoles, pilotée par les autorités communales afin de permettre la capitalisation et la large diffusion des bonnes pratiques en matière d'Agriculture de Conservation ;
  • Organiser la création de 4 organisations communautaires de base qui seront en charge de la gestion des fonds disponibles pour la mise en œuvre d'activités de conservation des eaux et du sol ;
  • Favoriser l'accès des organisations communautaires de base à des technologies innovantes leur permettant d'augmenter les revenus agricoles et para-agricoles ;
  • Organiser un atelier portant sur l'introduction aux techniques de l'agriculture de conservation, et sur l'identification des systèmes simples à proposer ;
  • Mettre en place des parcelles de démonstration et effectuer le suivi ;
  • Organiser des visites d'échange entre les paysans ;
  • Distribuer et tester des pompes à pédales (micro-irrigation) ainsi que des séchoirs solaires ;
  • Utiliser une radio communautaire locale pour faire passer des messages relatifs à une agriculture durable et productive.