Haïti

Fiche projet

Début : juillet 2012
Fin : octobre 2013
Localisation : Carrefour - Port au Prince
Budget : 1 081 300 €
Financé par : la Direction Générale à l'Aide Humanitaire et à la Protection civile (ECHO) / Fondation Abbé Pierre
Bénéficiaires : 552 familles (soit 2800 personnes) affectées par le séisme parmi lesquelles plus de 250 familles vivant dans des maisons endommagées et plus de 250 familles vivant dans des camps.

Les résidents des camps et les propriétaires terriens s'associent pour trouver une solution.

Contexte

3 ans après le tremblement de terre qui a frappé Haïti en janvier 2010, le logement des populations reste un problème critique. Environ 450 000 personnes vivent toujours dans les camps et plus d'1 million de personnes dans des maisons endommagées. Le niveau de vie dans les camps est très faible avec peu d'infrastructures. Des progrès ont été réalisés vers la reconstruction mais beaucoup de personnes manquent toujours d'un espace sûr pour vivre. En général, les résidents des maisons endommagées manquent de connaissances techniques et de ressources économiques pour réparer ou améliorer leur maison. Ils sont vulnérables aux aléas, comme les tempêtes ou les tremblements de terre. En outre, les opportunités de se reloger dans de meilleures conditions sont rares.

A Carrefour, 16 000 maisons ont été endommagées et 11 600 détruites . Il reste plus de 50 camps où vivent 45 000 personnes exposées aux inondations sans structure d'assainissement à disposition.

Ces constats ont amené CARE à chercher une approche innovante. Le but du projet est d'encourager les résidents des camps et les propriétaires de maisons à s'associer pour trouver une solution qui soit bénéfique aux 2 groupes. Lors d'une étude, CARE a demandé aux personnes ayant un domicile si elles étaient prêtes à faire office de familles d'accueil pour les personnes qui cherchent à quitter les camps, en échange de service de réhabilitation et d'amélioration de leur habitation. Plus de 38 % ont répondu favorablement. Afin d'éviter les conflits et les tensions, les 2 familles devront se trouver elles-mêmes. Ainsi, en échange des travaux réalisés sur la maison de la famille d'accueil, la famille issue du camp pourra y vivre gratuitement pendant un an. Cette stratégie repose sur l'idée selon laquelle le processus de reconstruction est plus à même de réussir s'il est mené par la communauté, tout en servant les personnes qui en ont le plus besoin ainsi que celles qui sont disposées à contribuer à ce processus.

Objectifs

Objectif général : Contribuer à l'amélioration des conditions de vie des personnes affectées par le séisme dans la zone de Carrefour.

Objectif spécifique : Sécuriser des maisons endommagées par le séisme de 2010 et fournir aux habitants et aux résidents des camps une maison sûre dotée de structures d'assainissement améliorées.

Activités

  • Informer la communauté du projet et des conditions requises : les familles intéressées doivent trouver une famille vivant dans un camp et être propriétaires d'une maison endommagée.
  • Aider les familles à quitter les camps notamment en leur accordant une aide financière.
  • Réhabiliter les maisons grâce à un soutien financier et une aide technique aux familles.
  • Encourager les familles enregistrées dans les camps à participer volontairement aux formations sur la réhabilitation et l'amélioration avec leur famille d'accueil.
  • Evaluer les conditions d'hygiène des maisons.
  • Mener des séances de sensibilisation à l'hygiène pour tous les bénéficiaires sur les façons de prévenir les maladies et la contamination, le traitement de l'eau, les techniques de collectes de l'eau et de gestion des déchets.
  • Concevoir et construire des solutions d'assainissement, des latrines ou des toilettes en fonction de la faisabilité technique.