Haïti

Haïti : Fermeture des camps, sécurisation des maisons

Fiche projet

Début : juillet 2013
Fin : décembre 2014
Localisation : Département de l'Ouest, Agglomération de Port au Prince, Commune de Carrefour
Budget : 1 453 798 €
Partenaires locaux : MOFKA: Mouvman Fanm Kafou (mouvement des femmes de Carrefour) et Handicap International
Financé par : Union européenne (ECHO) / Cartier Philanthropy
Bénéficiaires : 2500 bénéficiaires directs habitant dans des camps ou vivant dans des logements endommagés et plus de 2100 bénéficiaires indirects, qui participent aux campagnes d'hygiène.

Après le séisme de 2010 en Haïti, des progrès ont été accomplis dans la reconstruction du pays. Pourtant un grand nombre de personnes n'ont toujours pas un endroit sûr où habiter.
Ce projet cherche à aider les familles déplacées dans les camps et les propriétaires de maisons endommagées.

Contexte

Beaucoup d'habitants d'Haïti vivent encore dans des conditions dangereuses : plus de 300.000 personnes n'ayant pas de maison vivent dans les camps et très nombreux sont ceux qui sont retournés vivre dans des logements insalubres très abimés par le séisme.
Vivre dans les camps augmente la vulnérabilité à de nombreux risques : violence (violences sexuelles, vols...), sanitaires (choléra, maladies respiratoires...) et risques naturels (ouragans, fortes pluies...).
Fermer les camps de déplacés est aujourd'hui une priorité du gouvernement haïtien: de nombreuses personnes déplacées sont à haut risque d'expulsion sans autre alternative.
Ce projet cherche à aider ces familles déplacées dans les camps dans l'objectif de leur trouver un logement sûr et de les appuyer pour redémarrer leur vie hors des camps. Le projet appuiera également les propriétaires de maisons pour réparer, améliorer et mettre aux normes leur logement en échange de l'accueil d'une famille déplacée. Les besoins des personnes en situation de handicap seront pris en compte dans les offres techniques.

Objectifs

Objectif général :
Contribuer à la fermeture des camps de personnes déplacées en leur fournissant une assistance pour quitter les camps de façon définitive ainsi qu'en sécurisant les résidences 

Objectif spécifique :
Contribuer efficacement à la fermeture des camps en fournissant aux déplacés l'opportunité d'avoir un logement sûr, accès à des installations sanitaires améliorées et à des moyens de subsistance. contribuer dans le même temps à la sécurisation des personnes qui vivent actuellement dans des structures endommagées.

Activités

Résultat 1 : Réduire le nombre de camps et de personnes déplacées dans la commune de Carrefour, et aider les familles à déménager dans un logement sûr avec un accès amélioré à l'assainissement.

  • Effectuer un recensement dans les camps ciblés.
  • Elaborer des plans pour vider et fermer chaque camps avec les mobilisateurs communautaires et les familles habitant dans les camps. 
  • Mettre en place une campagne de communication pour que les familles propriétaires et les familles déplacées se choisissent et s'associent pour bénéficier d'une solution de logement. En échange des travaux sur leur maison, les propriétaires s'engagent à accueillir une famille déplacée pendant au moins 1 an. Les familles des camps ne trouvant pas de maison d'accueil reçoivent une aide financière pour louer un logement.

Résultat 2 : Aider les familles qui vivent dans des maisons endommagées dans les zones affectées par le séisme à réparer leurs maisons, améliorer leur assainissement et aider les familles à quitter les camps.

  • Former les familles déplacées et propriétaires aux normes et standards de construction sûre.
  • Rénover, mettre aux normes les maisons et construire des latrines en responsabilisant les propriétaires (gestion des matériaux et des ouvriers) avec une supervision technique de CARE (devis, plans et visites de chantiers).
  • Mettre en place des campagnes de promotion de l'hygiène.

Résultat 3 : Soutenir les familles qui ont quitté un camp dans le cadre du projet pour ne pas qu'elles y retournent, grâce à  une formation pour la création d'activité génératrice de revenu et un soutien financier. Les camps ciblés sont vidés et fermés.

  • Faciliter l'insertion sociale et économique, des familles ayant quitté les camps dès que les maisons d'accueil ont été réparées. Leur fournir une aide financière et des formations pour développer des activités génératrices de revenu.
  • Former des comités de transformation des camps fermés avec les familles vivant autour des camps. Elaborer des plans d'amélioration de ces espaces libérés et mettre en œuvre de ces plans.