Indonésie

Indonésie : Réduire les risques de catastrophes liées au changement climatique

Fiche projet

Début : janvier 2011
Fin : décembre 2015
Localisation : 8 villages d'îles de la sonde orientale
Budget : 1 276 700 €
Partenaires locaux : Perkumpulan Pikul
Financé par : /Le Ministère des affaires étrangères hollandais / AXA
Bénéficiaires : 10 000 personnes dont la moitié de femmes. Les bénéficiaires sont principalement des pêcheurs et des fermiers pauvres situés dans des endroits sensibles avec des risques élevés de tsunamis, de montée des eaux ou d'inondations.

Contexte

Les catastrophes d'origine naturelle ou humaine ont augmenté de manière exponentielle dans les dernières décennies notamment à cause du changement climatique. La dégradation de l'écosystème a intensifié les dangers qui combinés avec la fragilité des populations, causent de véritables désastres. Les populations les plus vulnérables souffrent davantage des catastrophes car elles n'ont que peu de moyens pour se défendre et perdent alors la quasi-totalité de ce qu'elles possèdent.

Un programme transcontinental de CARE a mis en place des « Projets de réduction des risques de catastrophes liées au changement climatique » dans 9 pays : l'Ethiopie, le Guatemala, l'Inde, l'Indonésie, le Kenya, le Mali, le Nicaragua, les Philippines et l'Ouganda. Ces projets mettent en place des plans de réduction de risques de catastrophes et d'adaptation au changement climatique. La restauration et la valorisation des écosystèmes afin d'augmenter la résilience des populations tient également une part importante.

L'Indonésie est un des pays du monde les plus exposés aux catastrophes naturelles. L'Indonésie se trouve entre la ceinture de feu du Pacifique et au centre de trois plaques tectoniques convergentes (plaque indo-australienne, plaque pacifique et eurasienne) qui rendent l'Indonésie vulnérable aux dangers géologiques comme les éruptions volcaniques, les tremblements de terre et les tsunamis. En 2008, l'Agence nationale de gestion des catastrophes a enregistré plus de 1300 désastres dans le pays qui ont affecté et déplacé 5 571 000 personnes, détruit 80 000 maisons et provoqué la mort de 624 personnes.

Objectif

  • Aider les communautés à se préparer pour améliorer leur résilience.

Activités

  • Établir des routes d'évacuation ;
  • Mettre en place de nouvelles sources de revenus et de moyens de subsistance innovants ;
  • Restaurer l'écosystème côtier dégradé qui apporte de la nourriture et des revenus aux communautés ainsi qu'une protection contre les vagues des tsunamis en plantant des mangroves ;
  • Réaliser une campagne de plaidoyer avec les autorités locales, régionales et nationales sur les besoins d'anticiper les catastrophes pour sensibiliser les populations ;
  • Renforcer les capacités des groupes communautaires et des associations locales en les faisant participer à des formations sur la réduction des risques climatiques.