Liban

Fiche projet

Début : juin 2020
Fin : décembre 2021
Localisation : Gouvernorats du Nord, Akkar, Sud et Nabatieh
Budget : 2 974 537 €
Partenaires locaux : Fair Trade Lebanon (FTL), Association for the Development of Rural Capacities, (ADR) René Moawad Foundationet la Chambre de Commerce de Tripoli
Financé par : The World Food Programme
Bénéficiaires : 1,190 agriculteur.ice.s, producteur.ice.s et transformateur.ice.s vulnérables et 40 petites entreprises/coopératives agricoles

Au Liban, CARE soutient l’agriculture et notamment les femmes et hommes impliqués dans le secteur des petits ruminants (chèvres et moutons), pour améliorer leurs conditions de vie et les aider à sortir de la précarité.

Contexte

L’agriculture, un secteur économique clé au Liban

L’agriculture et l’agro-industrie sont des secteurs essentiels de l’économie libanaise en termes de revenu, d’emplois et d’exportations. L’exploitation agricole des chèvres et des moutons contribue à la survie de milliers de familles touchées par la pauvreté, particulièrement dans les régions rurales du pays. 

L’élevage des petits ruminants en difficulté

Ce secteur, pourtant générateur d’emplois, est en nette décroissance : faible soutien de l’Etat au marché et aux producteurs et productrices, savoir-faire qui se perdent, manque de compétences techniques, faibles liens entre les différents acteurs du marché, etc. 

De nombreuses familles ont dû abandonner leur activité faute de rentabilité, alors que le Liban doit désormais importer des produits ovins et caprins car seulement 30% des besoins peuvent être obtenus localement.

Objectif

Améliorer de manière durable les conditions de vie des populations impliquées dans le secteur des petits ruminants en renforçant leur compétitivité et leur productivité.

Activités

  • Soutenir les acteurs du secteur : mise en réseau des acteurs (bouchers, fromagers, etc), formations techniques, financières et commerciales, distribution de matériel et assistance technique (vaccins, consultations vétérinaires, etc), support aux coopératives.
  • Encourager le développement économique du secteur et les liens entre les acteurs : développement de stratégies marketing et de commercialisation pour faciliter l’accès à de nouveaux marchés, soutien aux coopératives/PME, promotion de l’égalité de genre et de produits locaux.
  • Sensibiliser les acteurs du secteur à des thèmes transversaux : sensibilisation à la prévention de l’exploitation sexuelle et des abus sur le lieu de travail, aux droits des femmes selon le droit du travail national, à la communication, à la négociation, la gestion du stress, etc.