Liban

Soutien aux populations touchées par l’explosion à Beyrouth et la crise économique

Fiche projet

Début : août 2020
Fin : août 2023
Localisation : Gouvernorat de Beyrouth et Mont Liban
Budget : 12 417 675 € (en cours de prospection)
Partenaires locaux : LRC, ABAAD, NUSANED, ANERA
Bénéficiaires : 100 000 bénéficiaires en 3 ans

L’explosion qui a frappé le port de Beyrouth en août 2020 a eu des conséquences dramatiques pour des centaines de milliers de personnes, déjà profondément impactées par la crise socio-économique qui touche le Liban. CARE se mobilise sur place pour les aider.

Contexte

L’explosion du port de Beyrouth, un drame pour le Liban, déjà touché par une crise économique

Alors que le Liban traverse une crise socio-économique sans précédent, l’explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020 a particulièrement affecté les plus précaires.

Plus de 300 000 personnes ont été déplacées par l’explosion – y compris des réfugiés et des migrants – et un million de personnes ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence.   

Une hyperinflation accentuée par la catastrophe portuaire

La perte de valeur de la livre libanaise et l’hyperinflation ont causé une augmentation fulgurante des prix des denrées alimentaires, du carburant, de l’électricité et d’autres produits de première nécessité. 

La catastrophe portuaire a aggravé cette situation, en détruisant des réserves de blé et les infrastructures d’approvisionnement. 

Objectif

Répondre aux besoins humanitaires des populations impactées principalement par l’explosion du port de Beyrouth, mais aussi par la crise socio-économique et la crise syrienne.

Activités

  • Apporter une aide d’urgence aux populations touchées par l’explosion : distribution de colis alimentaires, de repas chauds, de cash, de kits d’hygiène et notamment menstruelle.
  • Aider les familles à retrouver des conditions de vies sûres et dignes : aide financière aux micro/petites entreprises, remise en état des logements endommagés.
  • Protéger et soutenir les victimes : soutien psychologique, prévention contre les violences sexuelles et sexistes et sur la santé sexuelle et reproductive.