Madagascar

Madagascar : assistance d’urgence aux populations affectées par le cyclone Enawo, dans le district d'Antalaha

Fiche projet

Début : mars 2017
Fin : septembre 2017
Budget : 239 860 euros
Financé par : CDC-S (Centre de crise et de soutien), CHAF (Canadian Humanitarian Assistance Fund)
Bénéficiaires : 5 350 foyers, soit 26 750 personnes affectées par le cyclone, dont 60 % de femmes, 40 % d’hommes et 43,1% de moins de 15 ans ; les ménages dirigés par des femmes, avec de nombreuses personnes à charge, et les ménages dont la totalité de l’habitation a été

En mars 2017, le cyclone Enawo a frappé la côte nord-est de Madagascar en causant de graves dommages et pertes, affectant plus de 430 000 personnes. Ce projet a pour objectif de permettre à la population du district d’Antalaha d’accéder aux biens de première nécessité.

Contexte :

Le cyclone Enawo de catégorie 4 a frappé la côte nord-est de Madagascar le 7 mars 2017 avec des rafales atteignant 300 km/h, avant de traverser l’île en direction du Sud. L’île a subi des vents très violents et des pluies diluviennes qui ont causé de graves pertes et dommages. Le Bureau national de gestion des risques et catastrophes de Madagascar estime que 81 personnes ont été tuées et 250 blessées, la majorité dans le district d’Antalaha au nord-est du pays. Le cyclone a détruit ou endommagé une grande partie des habitations en zone rurale et affecté plus de 430 000 personnes.

De plus, une grande partie des plantations et des stocks alimentaires de la région ont été perdus, alors que la saison des récoltes devait commencer. Dans ce district, les activités principales de subsistance des populations reposent sur l’agriculture et le maraîchage. En conséquence, les habitants du district ont désormais un accès restreint aux produits alimentaires et ont perdu leur source de revenus.

Enfin, la montée des eaux a atteint jusqu’à 3 mètres dans certaines villes et de nombreuses rivières sont sorties de leur lit, rendant l’accès à une eau de qualité difficile, surtout en milieu rural. En conséquence, le gouvernement de Madagascar a déclaré l’état d’urgence le 14 mars pour demander l’assistance de la communauté internationale.

Objectifs :

Objectif général :
Sauver des vies, alléger les souffrances et maintenir la dignité humaine dans des régions en situation de crise humanitaire ou d’insécurité alimentaire.

Objectif spécifique :
Garantir un accès des populations les plus vulnérables aux biens de première nécessité tout en assurant le nettoyage, le déblayage et l’assainissement de l’environnement affecté par le passage du cyclone Enawo.

Activités :

  • Mise en place d’activités « argent contre travail ». 3 850 ménages participeront aux activités définies par CARE Madagascar en collaboration avec la communauté et les autorités locales. La priorité est le déblaiement des voies de transport pour faciliter l’accès aux zones affectées et réduire les risques de pandémie.
  • Distribution d’aide financière inconditionnelle auprès de 1 500 ménages. Le montant journalier distribué est défini en lien avec les autorités malgaches et permet de subvenir aux besoins de base pour une famille pour un mois. La priorité est donnée aux familles déplacées et aux ménages dont le chef est une femme.